Qu’est-ce que la mobilité partagée ?

Actuellement, le concept de la mobilité partagée est l’une des tendances les plus importantes dans l’industrie automobile. Il s’accompagne d’un besoin de nouveau modèle de partage de véhicules. Ces derniers concernent le transport en commun, les taxis, le covoiturage, l’autopartage, le covoiturage, le partage de vélo ou des trottinettes électriques et plus encore. Dans cet article Noa Khamallah vous donne un aperçu de ce nouveau mode de transport partagés.

Quelles sont les typologies de la mobilité partagée ?

Le transport partagé a connu un développement croissant ces dernières décennies grâce aux nombreux progrès des technologies. Ce sont ces évolutions qui ont rendu le partage des véhicules de manière facile et efficace. Ces nouveaux services représentent des réponses innovantes à la demande de nouvelles options en permettant de : offrir plus de choix de mobilité
– réduire les embouteillages;
– atténuer diverses formes de pollution,
– réduire les coûts de transport;
– améliorer l’efficacité;
– créer des options de mobilité accessibles pour les personnes handicapées.

Le vélo en libre-service

Créé à Amsterdam en 1965, le vélo en libre-service s’est répandu très rapidement partout en Europe. Cette expansion s’explique en grande partie par la technologie de l’information. Ce qui a amélioré les modes de communication et le suivi des vélos en libre-service. Aujourd’hui, le partage de vélos permet aux utilisateurs d’effectuer de courts trajets en utilisant une flotte de vélos publics ou privés répartis dans une ville.
Le partage de vélos peut jouer un rôle important en comblant certaines lacunes des réseaux de transport existants et en encourageant les gens à utiliser plusieurs modes de transport.

Partage des trottinettes électriques

Les trottinettes constituent un phénomène nouveau et rapide dans la croissance de la mobilité partagée. Ces dernières sont généralement mises à la disposition des utilisateurs à la minute ou à l’heure, et sont généralement utilisés pour des courts trajets à sens unique.

Qu’en-est-il de l’autopartage ?

L’autopartage est un service qui permet aux usagers membres d’avoir accès à une automobile pour une utilisation de courte durée. Les voitures partagées sont réparties dans un réseau d’emplacements au sein d’une région. Les membres peuvent accéder à tout moment aux véhicules avec une réservation. La facturation se fait selon la durée et la distance parcourue.

L’expansion du concept de covoiturage

Le covoiturage traditionnel regroupe des voyageurs dans un véhicule privé. Il consiste essentiellement à remplir les sièges vides des véhicules, ce qui permet de mieux réaliser le potentiel d’occupation des véhicules et de réduire le nombre de véhicules sur la route. En tant que tel, le covoiturage peut être un outil puissant pour résoudre les problèmes de congestion, d’émissions et de dépendance aux combustibles fossiles.

Le potentiel du transport en commun

Avec un service local et express à itinéraire fixe, le transport en commun est le fondement d’une grande partie de la mobilité partagée. Il existe un grand potentiel inexploité pour les organismes de transport en commun. Ainsi, l’intégration des modes partagés pourrait accroître l’accès au transport et réduire les coûts.

Par ailleurs, dans le secteur du transport en commun, il existe un nouveau modèle nommé « le microtransit ». La caractéristique du microtransit est la capacité de créer avec souplesse des itinéraires et des arrêts en réponse à la demande de la clientèle.
Pour l’instant, le concept est relativement jeune et non éprouvé, et les organismes de transport en commun en sont aux premiers stades de l’expérimentation.