Les véhicules blindés et l’insécurité en Brésil

Récemment, les voitures blindées gagnent de larges succès par rapport aux autres types de véhicules dans la nation du Brésil. Une statistique a montré qu’en 2017, plus de 60 000 homicides ont été recensés à travers le pays, d’où le choix de ce type de véhicules. Par contre, les blindés ne sont pas adaptés à l’économie du pays, donc les acheteurs sont dans l’obligation de s’orienter vers les occasions.

Les véhicules blindés en Brésil

En Brésil, le crime est presque partout. C’est l’un des pays les plus connus au monde par l’insécurité. L’ONG Forum brésilienne de sécurité publique ou ONG FBSP a fait un recensement à propos des crimes dans le pays pendant l’an 2017. La statistique a montré 63 880 meurtres. Ainsi afin de se protéger, les ménages se sont orientés vers les véhicules blindés. Ils ont peur des attaques à main armée, enlèvement ou même des balles perdues. De même pour les expatriés de certaines multinationales, ils sont aussi forcés de se déplacer en véhicules blindés à cause de l’insécurité qui règne dans le pays.

En conséquence, le chiffre d’affaires consacré au véhicule blindé du Brésil s’élève à 245 millions de dollars à peu près par an. Le Brésil domine ce marché sur le classement mondial. Le Mexique, qui est à la seconde place, a atteint l’achat d’environ 3000 véhicules blindés en l’an 2017. Mais c’est encore insignifiant comparer aux Brésiliens. Ils ont atteint le nombre d’achats de 15 000 blindés. Tout ceci est à cause de l’insécurité. Car même si le pays était en pleine crise économique, le nombre d’achats n’a jamais cessé de croitre durant toute l’année. La sécurité passe avant tout. Une grande majorité de véhicules sont achetés via un credit auto pas cher.

L’occasion domine le marché

En effet, les voitures blindées sont en Brésil presque plus que nécessaire. C’est un des moyens de se protéger au crime, car elles permettent d’éviter toutes sortes d’agressions. À l’intérieur des voitures blindées, on se sent plus en sécurité. Par contre, l’économie brésilienne est actuellement en pleine crise. Ainsi de nombreux automobilistes sont dans l’obligation de n’acheter que des occasions à cause de leur budget. En général, il faut avoir à peu près 13 000 euros pour pouvoir blinder un véhicule neuf. Cependant, avec une somme pareille, on pourrait s’offrir une autre voiture supplémentaire. Donc en choisissant une voiture d’occasion, qui est bien sûr déjà blindée, il y a une possibilité d’économie de 10 % jusqu’à 40 %.

De plus avec la difficulté économique, le nombre d’achats de voiture neuve a diminué depuis l’année 2016. Actuellement, aucune enquête exacte n’a été encore faite, mais les spécialistes ont affirmé l’augmentation de la demande sur le secteur des voitures d’occasion.

Les véhicules blindés et l’inégalité économique des États

Suite à la diversité économique de chaque État, les voitures blindées ne sont pas vraiment reparties dans tout le pays. Par exemple, au Sao Paulo, l’État le plus riche du Brésil, il concentre les 75 % des blindages soit environ 150 000 voitures blindées. Cependant, le taux d’insécurité dans cet État est encore très bas : 10,9 homicides pour 100 000, un chiffre largement inférieur à la moyenne nationale qui est de 30,3. Dans les États les plus pauvres, l’homicide dépasse les 60 pour 100 000 alors que le nombre de blindages est très restreint. Comme l’affirme le président de l’Abrablin : « Ce type de voiture soit devenu une marque de statut social, car la sécurité des personnes devient conditionnée à leurs moyens financiers. »

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *