FONGECIF IDF devient transition Pro

Le FONGECIF IDF est l’acteur incontournable qui vous accompagne dans tous vos projets d’évolution professionnelle. Le Fongecif IDF se compose des organismes interprofessionnels et a été créé en 1983 pour aider les salariés à avoir accès à la formation et pouvoir progresser dans leur environnement professionnel. Ces organismes assurent la gestion de 2000 projets de formation par an.

Le FOGECIF : Définition

Les FONGECIF sont au nombre de 26 et sont organisés par région. Leur but principal est d’orienter, informer et accompagner les employés dans une démarche de perfectionnement professionnel. Ces Fongecif et notamment le FONGECIF IDF vont financer des formations adaptées et par-delà procéder à l’accompagnement des salariés en reconversion dans la définition et la consolidation de son projet.

Parue le 5 septembre 2018, la loi pour la liberté de choisir son avenir professionnel, ayant pour principaux objectifs de simplifier l’accès à la formation professionnelle et d’en augmenter la visibilité, a engendré de profonds changements dans le paysage de la formation professionnelle et modifié la cartographie de ses acteurs.  Les OPCA sont devenus des OPCO, le Fongecif qui était un OPACIF est devenu Commission Paritaire Interprofessionnelles Régionales (CPIR)  etc. Les noms ne sont pas les seuls à avoir été modifiés, ce sont aussi les attributions et les rôles de chacun. 

Les changements majeurs entre FONGECIF et Transition Pro

Au 1er janvier 2020 le réseau des Fongecif a cessé d’exister en tant que tel et les Fongecif se sont transformés en Commissions Paritaires Interprofessionnelles Régionales.  Transitions Pro est aujourd’hui en charge du financement du CPF de transition professionnelle. Toutefois, contrairement à ses anciennes attributions, il ne gère plus la collecte des fonds paritaires (assurée aujourd’hui par l’URSAFF) et n’assument plus non plus le rôle de conseillers en Evolution Professionnelle (CEP), aujourd’hui assuré par Tingari.

Autres bouleversements : le CPF, l’apprentissage et la nouvelle gouvernance

Le Compte Personnel de Formation sert à financer une action de formation certifiante. Chaque année une personne active (à temps plein ou à mi-temps) se voit créditer une somme (500€ pour les personnes qualifiées et 800 € pour les personnes non qualifiées) sur ce compte qu’elle va pouvoir mobiliser pour se former. Si cette formation se déroule dans le cadre d’un projet de transition professionnelle, elle peut-être co-financée par Transitions Pro.  Les formations non certifiantes (donc non reconnues par France Compétences) disparaissent, et ne sont, de fait, plus finançables par les aides publiques. Enfin l’apprentissage va se positionner comme une filière d’exception et est encouragée par l’Etat.

Cette réforme engendre aussi des bouleversements  dans la gouvernance avec une véritable révolution, à savoir la création d’une nouvelle autorité nationale de régulation et de financement à savoir  France Compétences qui remplace les trois instances existantes qui sont FPSPP (Fonds paritaire de sécurisation des parcours professionnels), le Copanef (Comité paritaire interprofessionnel national pour l’emploi et la formation) et le Cnefop (Conseil national de l’emploi, de la formation et de l’orientation professionnelle). Cette nouvelle instance, sous la  tutelle du ministère du travail, assure la répartition des fonds paritaires, la qualité de la formation et l’enregistrement des différentes certifications dans les répertoires RCNP et RS.

Pour en savoir davantage sur le dernier délai pour déposer son dossier de financement, contactez-nous ou suivez le lien https://www.gefor.com/fongecif-idf-dernier-delai-pour-deposer-son-dossier-de-financement/