Soigneur animalier, vétérinaire, les métiers pour la santé et le bien-être animal

Pour vous faire comprendre rapidement la différence entre un vétérinaire et un soigneur animalier, sachez que le vétérinaire est le médecin des animaux tandis que le soigneur animalier est l’infirmier en quelque sorte. Ainsi, ils s’occupent tous deux des animaux malades et leur mission en commun est de veiller à la santé et au bien-être des animaux, mais ils n’ont pas suivi les mêmes formations et ils ont chacun leurs tâches spécifiques.

Le vétérinaire, le médecin des animaux

Comme les médecins classiques, le vétérinaire suit, tout d’abord, des formations théoriques basées sur l’anatomie, la physiologie et la biologie des animaux. Ensuite, il effectue des stages pratiques et un internat avant d’entrer au résidanat et enfin de présenter sa thèse.

Après avoir obtenu son diplôme, il reçoit le titre de vétérinaire, c’est-à-dire le docteur ou médecin des animaux. A partir de là donc, il peut diagnostiquer les maladies des animaux, faire des tests et prescrire un traitement ou des médicaments. Puis, il peut également réaliser des opérations chirurgicales s’il s’est spécialisé dans la chirurgie des animaux.

Le soigneur animalier, l’infirmier des animaux

De son côté, le soigneur animalier n’est rien de tout cela. Il collabore étroitement avec le vétérinaire et il est aussi un professionnel de la santé animale, mais il ne fait pas de consultations. En fait, il est également connu sous le nom d’auxiliaire de santé animale car son rôle principal est d’exécuter les prescriptions des vétérinaires, ou plus précisément, d’assurer les soins sous prescription médicale. Mis à part cela, il peut aussi nourrir, dresser et s’occuper de l’hygiène et de l’environnement des animaux. Sans parler du fait qu’il est aussi capable de prendre soin des nourrissons ou petits des animaux soignés.

Il y a lieu de préciser qu’il n’y a pas de diplôme requis pour devenir soigneur animalier. Un bachelier qui a suivi une formation en la matière peut porter le titre et s’il veut se spécialiser sur une espèce en particulier, il peut suivre des formations plus longues et obtenir des diplômes supplémentaires.

Les autres métiers animaliers

Avant de clôturer cet article, il convient de noter que, outre le vétérinaire et le soigneur animalier, il existe encore beaucoup d’autres métiers qui ont pour tâche la santé et le bien-être des animaux, ne citant que : le comportementaliste animalier, l’éducateur canin, l’éleveur de chiens et chats, l’accompagnateur de tourisme équestre, l’accouveur, l’apiculteur et le chef d’exploitation laitière.

Et bien sûr, le travail des intervenants en ville n’est pas similaire à celui des intervenants ruraux, car la plupart des animaux élevés en ville sont des animaux domestiques, alors que les animaux élevés à la campagne sont des animaux plutôt producteurs. Le métier est de ce fait véritablement différent. Plus qu’un métier c’est également un projet de vie. Soigner des animaux à la campagne, dans des élevages, c’est évidemment un contact avec les animaux mais aussi avec les éleveurs. Un film comme Petit paysan est un excellent témoignage sur ce que vit le monde paysan et la relation avec les professionnels de santé animale.

Pour vos projets professionnels, pour votre orientation ou réorientation, pensez avant tout à l’utilité de votre travail. Avec les animaux, vous allez trouver un sens à votre vie également.