Psychologie : connaitre les grandes lignes de la thérapie familiale

C’est souvent au moment de la crise que la famille se décide de suivre une thérapie. Toujours attendre de faire face à un problème pour réagir n’est pas très idéal. Voir un psychologue aide beaucoup à améliorer l’ambiance dans le foyer.

Même si les soucis n’y sont pas, pensez à passer occasionnellement auprès de ce spécialiste en psychologie. Vous avez besoin de partager vos sentiments sur votre famille. L’occasion idéale pour faire une thérapie ou juste pour avoir des conseils. Si vous êtes intéressé par la thérapie familiale, les lignes suivantes vous intéresseront !

Thérapie familiale auprès d’un expert en psychologie, c’est quoi ?

Faire une thérapie familiale c’est suivre des séances orientées sur les relations et les interactions des membres d’une famille. Elle se réalise en présence d’un psychologue clinicien. En général, cette thérapie traite des problèmes familiaux. Il se peut que le problème se focalise sur un seul membre ou sur tous les membres. Les occasions qui incitent à suivre une thérapie sont les suivantes : naissance, crise d’adolescence, départ des enfants, décès d’un des proches (grands-parents, parents, etc.).

Quels sont les moyens utilisés lors d’une thérapie familiale

Les moyens dépendent du cas à traiter et aussi des membres les plus concernés. Mais l’idée est de trouver des solutions face aux conflits. Elles apparaissent lorsque chaque membre de la famille se communique mieux. La présence du psychologue permet donc à toute la famille de ne pas arriver à une querelle. Elle sera toujours guidée par le psy. À travers la communication et le tour de rôle, ce dernier va tenter de repérer les règles implicites imposées aux membres de la famille. Il en est de même sur les mythes familiaux, les croyances et les non-dits.

Thérapie familiale : à court ou à long terme ?

La thérapie familiale est une thérapie brève. Les premières séances comptent jusqu’à cinq entretiens. Ensuite, le psychologue procède à une évaluation. Cette dernière déterminera si la thérapie doit être poursuivie ou non. Pour les cas moins compliqués, la thérapie n’est que sur le court terme.

Toutefois, le suivi sur le long terme s’adresse à des familles qui présentent des cas complexes. C’est le cas d’une famille avec un enfant ayant des troubles de schizophrénie. La durée de l’intervention d’un psychologue se fait sur le long terme.

Suivre une thérapie familiale : quel avantage ?

L’avantage d’une thérapie familiale c’est de trouver un terrain d’entente entre les individus concernés. Les symptômes qui ont engendré les conflits n’ont plus leur raison d’être. La communication s’établit dans la famille. La manière de gérer les problèmes dans la maison devient plus simple qu’auparavant. L’ambiance familiale n’a plus de tension, car chacun se respecte, s’écoute et se communique.

À noter quand même que les remèdes miracles n’existent pas. Il faut toujours la volonté de soi pour pouvoir avancer. La prise de conscience et la décision d’agir au mieux sont également importantes. Elles préservent la qualité de la relation familiale. Avec un peu d’énergie positive venant de chaque membre et la thérapie conduira à la guérison de la famille.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *