Comment traiter les maladies virales avec la médecine naturelle ?

La lutte contre les virus a depuis longtemps été le plus grand combat des médecins. Les maladies virales font, en effet, partie des principales causes de mortalité dans le monde, pour ne citer que l’Ebola, la grippe aviaire et le coronavirus. Face à ces diverses maladies, les scientifiques proposent des méthodes thérapeutiques naturelles en attendant de trouver un remède adapté.

Comment se répand un virus ?

La transmission d’un virus dans le corps se fait en général de manière directe. Dans le cas d’une grippe saisonnière, il peut se propager par voie aérienne, entre autres, à travers l’éternuement et la toux. Les virus peuvent également se transmettre par le toucher, si on a été en contact avec un objet ou une personne infectée. Une fois dans l’organisme, ils se propagent en infectant les cellules saines. Ils vont ensuite se nourrir des protéines pour pouvoir arrêter la duplication des cellules. Autrement dit, les virus ont une capacité de développement rapide. Ce qui fait qu’ils sont aussi difficiles à tuer.

Pour venir à bout des maladies virales, de nombreuses méthodes thérapeutiques ont été mises en place par les médecins. Jusque-là, aucun traitement conventionnel ne s’est révélé efficace face aux maladies contagieuses. C’est pourquoi les scientifiques ont décidé de recourir aux traitements naturels pour traiter les pathologies virales, comme la fièvre jaune, l’Ebola ou encore la grippe aviaire. Le but est de limiter et de ralentir la propagation des virus, grâce aux actions des plantes médicinales. C’est ainsi que le Docteur et biologiste Mirko Beljanski a pu découvrir l’efficacité antivirale du Pao Pereira. Effectivement, des essais cliniques ont été réalisés sur des patients infectés, et les résultats se sont avérés satisfaisants.

La nouvelle découverte du Docteur Beljanski

Après des années de recherche, le Docteur Beljanski a pu mettre au point un remède efficace contre les maladies virales. Il s’agit des extraits naturels de Beljanski, une substance issue de trois plantes : le Pao pereira, le Rauwolfia vomitoria et leGinkgo biloba. D’après ce chercheur et biologiste, ces plantes médicinales, notamment le Pao pereira, possèderaient un spectre antiviral qui leur permet d’inhiber la prolifération des virus. Les essais cliniques ont évidemment été effectués sur des plantes et des animaux, avant d’être réalisés sur des patients atteints du VIH. Ces derniers ont confirmé l’efficacité du traitement sur leur organisme et l’amélioration des sous-populations lymphocytaires.

D’après les scientifiques, la meilleure manière de lutter contre les virus, c’est de renforcer son système de défense immunitaire. Mais pour y arriver, il est important d’avoir des globules blancs en grande quantité dans le sang. Pour ce faire, le Docteur Beljanski a développé des fragments d’ARN à base de Pao pereira. Leur rôle est de renforcer la moelle osseuse afin de favoriser la formation des globules blancs et des plaquettes sanguines. Dans tous les cas, il est conseillé de compléter ce traitement avec de bonnes habitudes, telles que la prise de vitamines et de magnésium, la pratique d’une activité physique régulière et le respect des 8 heures de sommeil par nuit.