Les enjeux de la territorialisation des politiques publiques avec Jose Gaydu

La territorialisation des politiques publiques permet au pouvoir central de se rapprocher de ses citoyens et donc d’impulser le développement des collectivités territoriales. Jose Gaydu indique que la territorialisation est en quelque sorte une adaptation des politiques publiques aux spécificités et caractéristiques territoriales. Toutefois, les détracteurs de cette approche politique pensent qu’elle crée des disparités entre les collectivités territoriales.

La territorialisation permet de promouvoir le décloisonnement et la transversalité

“La territorialisation est une approche qui permet d’être plus près des citoyens” dit Jose Gaydu. Ainsi, les institutions et les entreprises publiques passent d’une organisation centralisée et hiérarchique à une forme de déconcentration plus proche des réalités du terrain. Avec cette approche l’objectif est de promouvoir le décloisonnement de l’organisation des institutions et entreprises publiques. C’est pourquoi la territorialisation est en quelque sorte un parachèvement de la décentralisation.

Avec cette politique, les élus locaux peuvent ainsi tenter de répondre aux problématiques rencontrées dans leurs localités. En effet, ces derniers sont plus indiqués pour apporter des réponses aux besoins de leur population.

Jose Gaydu et l’adaptation des politiques publiques aux spécificités et diversités des territoires

Théoriquement, la territorialisation est la différenciation de l’action publique et donc une adaptation par rapport aux spécificités et aux caractéristiques territoriales. Comparée avec la gestion centralisée des affaires de l’État, la territorialisation des politiques publiques apporte aux collectivités locales un nouveau cadre leur permettant de mettre en œuvre une politique plus efficace. “En fonction des spécificités de leurs localités, les élus locaux peuvent axer leur action publique sur des secteurs clés” indique Jose Gaydu.

En ce sens, la politique de territorialisation des politiques publiques est plus adaptée et à la longue plus efficace que l’approche centralisée. Dans la mesure où cette politique confère aux élus une certaine autonomie leur permettant de dérouler facilement leurs politiques publiques. De ce fait, la gestion de domaine comme l’éducation avec l’entretien des établissements d’enseignement par exemple est sous leur responsabilité.

La territorialisation des politiques publiques, vectrice de développement des collectivités locales

Les collectivités locales ont pris une place prépondérante dans la mise en place et le développement des politiques publiques. En effet, dans le déroulement au plan local de politique sociale ou éducative, les élus locaux jouent un rôle très important. Ainsi, on assiste à un partage des compétences et des lois de décentralisation favorisent cette dynamique de territorialisation des politiques publiques.

La finalité de toute cette politique de territorialisation est de favoriser le développement des collectivités territoriales. De plus, la territorialisation vise aussi la réduction des inégalités entre les différentes régions. Ainsi, cette politique peut être comprise comme une forme d’approche visant à promouvoir le développement de zone géographique prioritaire. Pour ce faire, l’action publique sur chaque zone cible est faite en fonction des caractéristiques socio-économiques propres à la localité.

Cette approche ciblée a pour finalité de redynamiser et de développer ces collectivités locales. Là où la centralisation des politiques publiques crée des inégalités locales, la territorialisation vise à résorber ces inégalités en favorisant le développement de ces collectivités territoriales.

Somme toute, avec ces détails, vous savez désormais les objectifs de la territorialisation des politiques publiques.