La science de la médico-légale kesako ?

On appelle la science médico-légale, l’application de méthodes scientifiques pour examiner les éléments de preuve recueillis afin de résoudre les questions et aider ainsi le système juridique à reconnaître la vérité. Ces preuves peuvent aller des empreintes digitales aux échantillons de sang. Le mot « criminalistique » est dérivé du mot latin « forensis ».

Histoire de la science médico-légale

La première utilisation documentée des connaissances médicales pour résoudre un crime peut être attribuée à un livre chinois intitulé Xi Yuan Ji Lu ou « Collected Cases of Injustice Rectified», écrit par Song Ci en 1248, en raison de la noyade due à la strangulation. Les 18e et 19e siècles ont vu de nombreux progrès dans le domaine des sciences judiciaires en Europe. L’un des premiers cas enregistrés de son application dans la résolution d’une affaire judiciaire remonte à 1784, en Angleterre, où un morceau de papier déchiré récupéré de la balle dans la tête de la victime correspondait à l’autre bout de papier de la poche de John Tom.

Fortunatus Fidelis, un médecin italien, est considéré comme le premier à pratiquer la médecine légale moderne en 1598. Plus tard, au XIXe siècle, la médecine légale est devenue une branche reconnue de la médecine. En 1806, le chimiste allemand Valentin Ross a mis au point une méthode pour détecter le poison dans les parois de l’estomac de la victime. Dans un procès pour meurtre en 1836, James Marsh a pu identifier l’apport en arsenic comme cause du décès à l’aide de la médecine légale.

Edmond Locard, un célèbre criminologue français, a formulé le principe de base de la science médico-légale, qui dit : “Chaque contact laisse une trace”. En 1910, il crée le premier laboratoire au monde consacré à l’analyse de la criminalité en association avec le département de police de Lyon.

Au cours de la période, la science médico-légale a été largement divisée en quelques subdivisions. Alors que la criminalistique numérique est appliquée pour prouver les méthodes et techniques scientifiques de récupération de données à partir de supports numériques, la toxicologie légale est appliquée pour déterminer les effets des médicaments et du poison sur les êtres vivants.

Analyse d’ADN judiciaire

L’ADN de chaque personne est unique, la seule exception étant les jumeaux identiques. Le profil ADN d’un individu peut être généré en utilisant des échantillons de sang, d’os ou de cheveux. L’analyse des échantillons d’ADN recueillis sur les lieux du crime avec ceux du suspect pour la présence d’un ensemble de marqueurs d’ADN spécifiques peut servir de preuve du crime. Le profilage ADN a été décrit pour la première fois par un généticien anglais, Alec Jeffreys, en 1985. Il a été utilisé pour la première fois en Angleterre pour condamner Colin Pitchfork au meurtre de deux filles.

Au cours des deux dernières décennies, on a assisté à une augmentation considérable de l’utilisation des preuves ADN pour résoudre les affaires criminelles et aussi pour la détection de la paternité. Aujourd’hui, la science médico-légale est utilisée dans les enquêtes sur tous les crimes majeurs. Le Centre d’Accueil d’Urgence des Victimes d’Agression crée par Sophie Gromb  est l’unique en France. Sa popularité dans la communauté des forces de l’ordre joue un rôle crucial pour assurer que la justice prévaudra.

Lancer un projet web : les secrets de la réussite

Pour être en mesure de développer ses activités, une entreprise doit impérativement disposer d’un site internet. Dans ce sens, il ne s’agit pas uniquement d’un portail web, mais il faut bien évidemment que ce dernier soit performant et rentable. Voici donc quelques points à retenir avant de se lancer sur le marché digital.

Créer un site internet : une démarche fastidieuse

Se lancer dans un projet web peut parfois nécessiter un investissement conséquent. C’est notamment le cas pour ceux qui comptent créer un site-vitrine sur mesure. On parle ici de conception, un domaine qui n’est pas du ressort de tout le monde. En effet, il est indispensable de faire appel à des développeurs pour la création d’un portail assez complexe. Et même avec leurs compétences, les tâches à accomplir peuvent s’étaler sur plusieurs semaines voire même quelques mois avant que le site soit opérationnel. Une fois toutes ces étapes effectuées, le plus dur reste à faire puisqu’il faut désormais trouver sa place et gagner en notoriété sur internet. Cette démarche exige également plusieurs mois de dur labeur et il est parfois nécessaire de recourir à des aides externes comme des agences spécialisées en référencement par exemple. Sauf pour des raisons personnelles, ce point de départ n’est pas conseillé, car pour une entreprise il est important d’avoir un projet rentable dès le premier jour. Heureusement, il existe d’autres alternatives plus accessibles et surtout plus rapides. Parmi les options envisageables, l’achat de site internet semble être la meilleure solution.

Acheter un site internet : la meilleure solution

Depuis un certain temps, il est possible de faire l’acquisition d’un site déjà opérationnel. Pour cela, il suffit de visiter une plateforme de vente de sites e-commerce. Les intéressés seront alors en mesure de bien étudier les offres disponibles. Il est en effet crucial de bien choisir le portail que l’on souhaite acquérir. Pour cela, certains critères doivent être pris en compte comme le nom de domaine, le nombre de visiteurs ou encore les spécificités techniques de la plateforme (responsive design, site dynamique).

Après la transaction, il est important d’ajouter son propre contenu et de  faire quelques retouches à l’interface et l’on peut immédiatement profiter du trafic déjà en place. Il existe tout de même un détail à ne pas négliger. Comme tout achat, il est indispensable d’établir un contrat de cession site internet. Ce document prouvera que la vente a bien eu lieu. Dans tous les cas, cette solution permet à tout un chacun de se lancer dans le commerce digital. Des boutiques en ligne à vendre sont également accessibles.

 

 

 

Choisir la location meublée, les points à connaître pour commencer

Êtes-vous un investisseur immobilier? Ou envisagez-vous l’option de le devenir? Qu’est-ce qui vous attire dans l’investissement immobilier? Bien qu’il y ait tant de choses intéressantes sur les placements immobiliers, comme la possibilité de gagner de l’argent, la possibilité de travailler principalement à domicile et d’autres, la plus grande caractéristique de l’investissement immobilier doit être les possibilités infinies. L’investissement immobilier est aussi illimité et diversifié que votre esprit et votre imagination.

Vous pouvez investir dans différents types de propriétés, dans des lieux différents, à travers différentes stratégie. Une option qui a gagné en popularité dans le style de vie occupé des dernières décennies est celle des appartements meublés à louer. Avez-vous pensé à ce type de location comme votre prochain investissement immobilier? Afin de vous aider à décider si les appartements meublés à louer sont la meilleure stratégie d’investissement immobilier pour vous, examinons ce type d’investissement plus en détail.

Quels sont les équipements qui se trouvent dans une location meublée?

Les appartements meublés à louer constituent un type spécifique de biens locatifs. Comme son nom l’indique, il s’agit d’unités d’habitation dans un immeuble qui sont pourvues de tous les meubles nécessaires pour offrir un séjour confortable au locataire à court ou à long terme. Cela signifie que la chambre devrait avoir un lit avec des tables de chevet, un placard, un cintre et des lumières en plus des oreillers et éventuellement des draps et des couvertures.

Le salon devrait être fourni avec un canapé, une petite table, un téléviseur, des lampes et peut-être un tapis et des étagères. La cuisine doit être dotée de tout ce qui permet la préparation et la consommation des repas en plus de la conservation des aliments. Bien sûr, vous pouvez aller aussi somptueux et extravagant avec le mobilier de vos appartements meublés que vous le souhaitez, mais vous n’avez pas à le faire.

Comment est l’état des appartements meublés à louer?

Comme indiqué ci-dessus, il n’y a pas de limite quant à la manière de meubler vos appartements meublés à louer. Il y a un minimum auquel vos locataires peuvent s’attendre, mais à part cela, le ciel est votre limite. De manière générale, plus vous fournissez de meubles de qualité et de qualité, plus le loyer peut être élevé. Cependant, ce n’est pas exactement le cas tout le temps.

En tant qu’investisseur immobilier avisé cherchant des moyens d’augmenter ses revenus locatifs et sa rentabilité (taux de capitalisation et encaisse), vous devriez apprendre à être difficile avec vos appartements meublés à louer. Tout ce que cela signifie, c’est que vous devriez être capable de choisir des meubles qui sont plus chers et de meilleure qualité qu’ils ne le sont et qui sont faciles à nettoyer et à entretenir. Il n’ya rien de plus repoussant pour les locataires qu’une location meublée qui semble sale et incommode pour y vivre.

Vous pourrez également vous référer à la loi sur la défiscalisation qui concerne les locations LMNP ancien et nouveau pour jouir des avantages fiscaux que ce genre de placements suscite.

Un taux de rémunération à 1,83 % en moyenne pour les fonds en euros de l’assurance-vie

L’autorité de contrôle prudentiel et de résolution ou l’ACPR est la principale autorité qui régule le secteur de la banque et de l’assurance en France. Elle revendique depuis de nombreuses années la baisse des performances des fonds en euros de l’assurance-vie pour permettre aux assureurs de subsister financièrement.
Fidèle à son modus operandi, elle a attendu quelques mois après la publication des chiffres sur les rendements des fonds en euros par la fédération des assureurs ou la FFA avant de diffuser ses propres résultats. Dans ses statistiques annuelles sur l’assurance-vie 2017, l’ACPR estime donc le taux moyen de rémunération de ces fonds en euros à 1,83%.

Les statistiques de l’ACPR et de la FFA se rejoignent

Les analyses de l’ACPR restent les références en ce qui concerne les banques et les compagnies d’assurances françaises. Contrairement à 2016 où la FFA a publié une performance moyenne de 1,8% puis 1,9%, pour cette année 2017, il semblerait que les chiffres communiqués par les deux institutions se rejoignent.
Si la FFA a en effet annoncé quelques mois plutôt un taux moyen estimé à 1,8% sur les fonds en euros pour 2017, l’ACPR est arrivé à la même conclusion aujourd’hui. Les rendements de l’assurance vie en ligne sont toutefois bien au-dessus de cette médiane selon Détective Banque.fr.

Les rendements servis en baisse depuis 2008

De 2008 à nos jours, le rendement moyen des fonds à capital garanti n’a cessé de diminué. Si on revient aux statistiques de l’ACPR, il était estimé à 3,90 % en 2008, puis à 3,64% en 2009, à 3,38 % en 2010 et à 3,02 % en 2011. Il est descendu sous la barre des 3% les années suivantes : de 2,91% en 2012, en passant à 2,80% en 2013 puis à 2,54% en 2014 et enfin à 2,27% en 2015. La plus grande baisse enregistrée est celle de l’année 2016 où ce taux moyen de rémunération a régressé à 1,93%. Malgré tout, l’ACPR a estimé qu’elle était insuffisante.

Une diminution de 0,10% comparé à 2016

Pour l’année 2017, labaisse régulière des taux de rémunération des fonds en euros est toujours d’actualité, car les performances ont reculé à 1,83%, soit une baisse moyenne de 0,10%. Cette régression est légère par rapport à celui de 2016 en se référant au chiffre mentionné ci-dessus. Notons qu’il s’agit ici d’une moyenne nette de frais de gestion, comme celles communiquées par les assureurs.

Les taux les plus bas attribués aux banques-assureurs

Toujours d’après l’étude de l’ACPR, les banques proposant des contrats d’assurance-vie offrent les taux les plus bas, en deçà de la moyenne, environ 1,67%. Du côté des mutuelles, des instituts de prévoyance, des assureurs non liés à des réseaux bancaires et des banques en ligne, les rendements dépassent les 2%.
Chez les assureurs, ils sont même estimés à 2,07%, à 2,33% auprès des mutuelles et à 2,66% chez les instituts de prévoyance. L’ACPR de noter que des grands écarts existent entre les assureurs et les distributeurs, même ceux appartenant au même groupe ou réseau. Les conditions d’attribution, les modes de commercialisation… sont tous pris en compte.

L’organisation d’un anniversaire d’enfant : une tâche ardue

L’organisation d’un anniversaire d’enfant est une tâche assez difficile. Il faut penser à un certain nombre de choses telles que les invitations, le goûter, les activités, etc. C’est un jour spécial, car la fête d’anniversaire est très attendue, vos enfants invitent leur copain et copine et tout ce petit monde n’aspire qu’à s’amuser.

Comment organiser un anniversaire d’enfant ?

Organiser l’anniversaire de votre enfant a pour seul objectif qu’il passe un moment inoubliable avec ses amis. Vous vous creusez la tête depuis un certain temps maintenant pour trouver une idée novatrice et qui lui fasse plaisir ? L’idée d’un goûter basique pour souffler des bougies vous enchante moins ? Alors, faites appel à une structure qui saura vous accompagner et vous proposer des animations adaptées à tout âge. Ils répondront à leur besoin de rêver et d’imaginer. L’organisation d’anniversaire ne sera plus un casse-tête pour vous et tout le monde s’amusera.

Des idées originales

Organiser un anniversaire peut être chronophage, surtout lorsque l’on cherche une idée originale sur laquelle se reposer. L’offre d’activités et d’animations est aujourd’hui de plus en plus diversifiée et vous pourrez trouver facilement de nombreuses idées et animations qui plairont à vos enfants pour leurs anniversaires ! Que cela soit l’organisation de mini jeux, de mini parcours, après-midi déguisement, animations en tout genre, ateliers divers et variés, vous avez l’embarras du choix !

Malheureusement avec les longues heures de travail vous n’avez pas réellement le temps de vous en occuper ? Des entreprises peuvent prendre en charge à 100 % l’organisation de la fête d’anniversaire de votre enfant selon vos envies et votre budget ! ils s’assureront que les enfants s’amusent et qu’aucun ne soit laissé de côté. En ce qui vous concerne, vous serez complètement détendu, aucune pression, aucune inquiétude. Vous pourrez donc partager ce moment en toute sérénité. Pour finir, aux yeux de votre enfant, vous serez les meilleurs des parents.

Préparer un anniversaire : quelques conseils

La mise en place d’un anniversaire pour un enfant n’est pas de tout repos, beaucoup de choses sont à prendre en compte et de nombreux points ne doivent pas être oubliés ! Voici quelques conseils qui pourront certainement vous aider :

– Etablir la liste d’amis que votre enfant souhaite inviter en évitant de dépasser une douzaine d’enfants. Vous occuper de la création des cartons d’invitation que vous allez envoyer pour l’occasion.
– Choisir un thème et trouver des accessoires de décoration autour de ce thème.
– Trouver ou inventer les animations et les jeux que vous allez faire faire aux petits loulous tout en veillant à ce qu’ils ne soient pas trop longs afin de conserver l’attention de chacun
– Prévoir des cadeaux pour les enfants que vous invitez comme des petits sachets de bonbons ou des pochettes-surprises

Encore une fois, vous n’avez pas forcément le temps de gérer tous ces points. De plus, vous n’avez peut-être ni l’envie ni les compétences pour vous occuper d’un groupe d’enfant. Afin de ne pas décevoir votre chérubin, n’hésitez pas à confier l’organisation de la fête à un professionnel qui se chargera de tout. Parents comme enfants, pourront profiter pleinement de cette belle fête. Les premiers seront beaucoup plus détendus et les seconds s’amuseront et garderont des souvenirs inoubliables.