Tenir un Bullet journal, comment démarrer et quelles sont les étapes

Frank Bou-Hassira, le bullet journal

Vous êtes accro à la productivité ? Rédiger des listes de choses à faire, des calendriers, des traqueurs vous fait du bien ? Vous avez des milliers de post-it et de carnets de notes qui circulent ? Le Bullet Journal est fait pour vous. Et, bonne nouvelle, sa tenue est ultra bénéfique pour la santé. Un expert en développement personnel nous explique comment procéder.

Démarrer son bullet journal

Frank Bouhassira explique comment démarrer le bullet journal
Se lancer dans le bullet journal

Le Bullet Journal est une méthode analogique pour garder ses listes, ses objectifs, responsabilités, ses habitudes… Tout est documenté au même endroit. On peut également y stocker ses listes (les choses à faire, les livres à lire…). Cet outil est excellent pour le développement personnel.

Le système fondamental de ce type de journal est si simple que l’on peut l’utiliser pour créer un journal qui correspond vraiment à la façon dont son cerveau fonctionne. Certains vont même jusqu’à l’appeler leur deuxième cerveau ! En effet, il représente un deuxième endroit pour stocker toutes ses idées, ses pensées, ses tâches, ses horaires… Cela libère de l’espace cérébral, confirme Frank Bou-Hassira. Le cerveau peut donc se concentrer sur ce qu’il fait de mieux : penser de manière créative et détendue, au lieu de se souvenir de choses plus ennuyeuses, stressantes, administratives…

Les grandes étapes pour se lancer

Avant de se lancer dans des décorations fantaisies et des dessins sophistiqués qui peuvent effrayer au premier abord, le commencement. Pour démarrer son Bullet Journal, il suffit de se munir d’un bon carnet et d’un stylo de qualité. Ne pas hésiter à passer un peu de temps à choisir son carnet, car il risque de rester quelques mois.

L’organisation du Bullet Journal

On passe donc ensuite à l’organisation du cahier. On a besoin d’un système de référence. Cela permet de se référer rapidement à toutes les idées ou contenus mis en place dans le journal. Pour cela, on numérote toutes les pages.

Sur les premières pages, on créé son index. Cela est important, car l’index sera probablement consulté fréquemment à mesure que l’on ajoute du contenu dans le journal. Un index est essentiellement un endroit où l’on suit les numéros de page du journal, des pages planification, tracker… L’idée est qu’à chaque fois que l’on rajoute du contenu (journal de bord, collection…), on écrive le titre de la page et son numéro sur la page index.

L’organisation annuelle

Les pages suivantes peuvent servir à créer son journal de bord. Par exemple, sur les 4 pages suivantes, on peut créer un journal des événements. Il s’agit essentiellement d’un rappel des événements à venir. Ces événements peuvent être les anniversaires, les rendez-vous, les fêtes, les voyages… En gros, ce journal de bord futur est comme un calendrier à venir. Un endroit pour enregistrer toutes les dates importantes de l’année.

L’organisation mensuelle

Après le calendrier de l’année, on peut créer son calendrier mensuel sur les 2 pages suivantes. En d’autres terme, on énumère tout ce qu’on veut / doit faire au cours du mois à venir. On note évidemment les dates.

On peut créer des calendriers mensuels plus ou moins compliqué. Tout simplement, il peut s’agit d’une seule page, avec seulement les dates et les tâches à effectuer et rendez-vous. Mais on peut également combiner ce calendrier mensuel avec d’autres sections. Par exemple, la planification de l’avenir (les objectifs), l’enregistrement du passé (le suivi des habitudes et des dépenses…).

On le rappelle, tenir un journal (bullet ou non) est très bénéfique pour le cerveau, le stress, le développement personnel… Il ne reste plus qu’à se lancer !

Accidents domestiques et routiers : l’importance de connaître les gestes de premiers secours

Les accidents domestiques et routiers sont choses courantes, surtout quand on vit dans en métropole parisienne. Il suffit d’un petit moment d’inattention pour qu’un accident survienne. Or, sauver une vie peut souvent tenir à très peu de chose et il suffit de réagir de la bonne manière pour prévenir, limiter voire même éviter un danger imminent. De ce fait, comment agir correctement en cas d’accident ? On vous invite à découvrir dans cet article les meilleurs gestes à adopter si vous êtes témoin d’un accident nécessitant une urgence.

Quels sont les principaux gestes de premiers secours ?

Chaque jour, des services de santé et soins de la capitale agissent pour soigner des cas d’urgence médicales. Et ces derniers recensent surtout plusieurs cas de personnes qui ont été victimes d’un accident domestique ou routier, dont la plupart n’auront pas été mortels si des gestes de premiers secours ont été effectués. D’après les récentes études, plusieurs vies pourraient être sauvées si une personne sur cinq connaissait les gestes d’urgence. Ce sont des gestes qui sont simples mais qui peuvent épargner des vies s’ils sont correctement et rapidement exécutés. Par conséquent, en fonction de l’urgence, il est important d’apprendre et adopter les bons gestes si vous êtes témoins d’une urgence médicale.

         En cas d’étouffement

Si vous rencontrez un cas d’étouffement, qu’il s’agisse d’un enfant ou d’un adulte, il ne faut pas perdre une seconde. Afin de faire cracher ce qui bloque les voies respiratoires de la victime, tentez de donner des coups de claque dans son dos. En effet, frapper entre les omoplates devra permettre de déloger l’objet qui empêche la respiration.

Mais dans le cas où cette action ne suffit pas, il faudra effectuer une compression abdominale en vous plaçant derrière la victime. Posez une de vos mains entre le nombril et l’extrémité inférieure du sternum pour effectuer la compression. Si le problème persiste, alternez les claques derrière le dos et les compressions abdominales.

Il se peut que la victime perde connaissance au bout d’un long moment de lutte. Si c’est le cas, mettez la victime sur le sol délicatement puis tentez une réanimation cardio-pulmonaire ou une trentaine de compression thoracique pour la ranimer en attendant l’arrivée des secours. Comme chaque seconde est précieuse, il vous faut appeler un service d’urgence de la région pour évacuer la victime. Dans ce cas, faites appel à une ambulance dans le 91 ou les pompiers pour continuer les gestes de premiers secours nécessaires.

         En cas de brûlure ou de graves saignements

Parmi les accidents domestiques ou routiers, on rencontre souvent des cas de brulures ou de saignement abondants. Pour les cas de brûlure, il est important de refroidir la partie brûlée avec de l’eau froide à l’aide d’un robinet, d’une bassine d’eau ou encore d’un tuyau d’arrosage. Il ne faut pas non plus percer les cloques, ce qui aggraverait la brulure. IL faut surtout retirer les vêtements et les bijoux de la victime pour éviter que ceux-ci ne viennent se coller à sa peau. Aussi, il est judicieux de n’appliquer aucune pommade sans l’avis d’un médecin en attendant les urgences.

Pour les saignements sévères, l’idéal reste d’appeler les secours plutôt que de ramener soi-même la victime à l’hôpital si elle se vide de son sang. Des véhicules équipés à l’instar d’une ambulance dans le 91 disposent des matériels nécessaires pour l’évacuation du blessé à l’hôpital. D’ailleurs, il faut éviter tant que possible de mettre ses mains non protégées en contact du sang de la victime. Demandez plutôt à cette dernière d’effectuer une compression sur sa plaie si elle en a la force. Mais si vos mains sont protégées, vous pouvez effectuer un point de compression sur sa blessure dans le cas où la victime saigne abondamment.

Mettez la victime en position allongée pour éviter que la vue de son propre sang ne lui provoque un malaise. En cas d’une hémorragie sérieuse, il est impératif d’appuyer fortement sur la plaie en attendant l’arrivée des secours.

         La perte de connaissance

La perte de connaissance est un cas très courant que l’on peut rencontrer dans divers endroits. Cela peut s’agir d’un simple malaise ou d’un cas beaucoup plus grave comme une crise cardiaque. Donc, avant d’entreprendre quoi que ce soit, il est important de vérifier en premier si la victime réagit ou non. Ensuite, pensez à libérer les voies aériennes de la victime. Dégagez son cou de tous les accessoires qui pourrait gêner sa respiration.

Puis il reste recommandé de tourner la victime en position latérale de sécurité. Evidemment, si vous êtes seul, n’hésitez pas à chercher de l’aide ou demandez à quelqu’un d’appeler les secours.

Mais dans le cas où la victime n’émet aucune réaction ou qu’elle semble ne pas respirer, il y a de fortes chances que cela s’agisse d’un arrêt cardiaque. Faire appel à une ambulance dans le 91 s’impose donc car chaque seconde est précieuse. En attendant les secours, effectuer 30 compressions thoraciques tout en pratiquant deux insufflations si vous connaissez ce geste. Ne cessez pas la réanimation jusqu’à l’arrivée des secours pour maintenir la personne en vie.

Sécurité et prévention

Dans un lieu public ou chez soi, on peut tous un jour l’autre rencontrer un cas d’urgence médical. Ce qui fait que connaitre les gestes de premier secours est d’ordre vital, et que tous se doivent de les connaître. Pour ce faire, il est possible de suivre des formations de premiers secours auprès de divers organismes pour être capable d’agir en cas d’accident grâce à des gestes qui sauvent. De plus, les sensibilisations à une formation de secours permettent de faire prendre conscience à chaque personne des causes potentielles et des dangers des accidents domestiques et routiers. Aussi, pour des mesures de sécurité, il reste prudent de garder avec soi des numéros d’urgence à contacter en cas de potentielle urgence. En Ile-de-France, prendre contact avec une ambulance dans le 91 est une solution de prévention intéressante, que ce soit pour des particuliers ou des professionnels.

Entreprise : quels dispositifs PTI/DATI pour bien protéger ses salariés ?

Pour protéger leurs salariés isolés, des accidents, des agressions et des autres risques liés à la pratique de leur métier, les entreprises peuvent faire appels au DATI ou Dispositif d’Alarme du Travailleur Isolé. En fonction des besoins et des contraintes auxquelles les salariés doivent faire face, les entreprises ont le choix entre des modèles variés de matériels conçus pour intégrer les DATI, dans le cadre d’un service de téléassistance proposé par un opérateur, moyennant le plus souvent un abonnement.

Tous sur les équipements PTI/DATI

La protection des travailleurs isolés est devenue plus que jamais, une priorité dans les entreprises. Et en matière de solution de protection, sur le marché, il n’y a d’ailleurs rien de mieux que le DATI. Pour protéger efficacement leurs salariés, les entreprises ont accès à un large choix d’équipements high-tech, à l’instar des téléphones GSM PTI/DATI. Destinés aux travailleurs isolés nécessitant un haut niveau de sécurisation, ces portables GSM ont la capacité d’émettre des alertes volontaires ou automatiques si un accident vient à se produire. Ces alertes sont émises par un appel ou par un envoi de message.

Elles sont directement transmises vers l’organisme de télésurveillance avec lequel les téléphones sont reliés. Dans les cas d’une perte de verticalité, due à une chute par exemple, les appels automatiques des dispositifs mains libres peuvent se déclencher automatiquement. Les équipements PTI/DATI utilisant des talkies-walkies sont également très prisés. Capables de couvrir de très longues distances, les talkies-walkies permettent d’avertir un grand nombre de collaborateurs en cas d’accident, et ce, en un minimum de temps.

Les talkies-walkies tout comme les émetteurs radio sont surtout recommandés aux entreprises dont les salariés doivent évoluer séparément dans des zones très isolées, insonorisées et potentiellement dangereuses. Simples et particulièrement fiables, les dispositifs PTI/DATI sous forme d’un badge Bluetooth sont également populaires. Pour fonctionner, celui-ci doit naturellement être connecté à un smartphone via une application dédiée. C’est cette même application qui déclenche les signaux appropriés en temps voulu. Les boîtiers GSM PTI DATI sont une autre solution efficace vers laquelle les entreprises peuvent se tourner.

Les critères pour bien choisir un équipement PTI/DATI

Le choix des dispositifs PTI/DATI doit être fait en fonction de plusieurs critères, dont la fiabilité de l’appareil, notamment en matière de transmission de l’alarme. Un équipement de qualité doit en effet être capable de lancer à une série d’alertes sur une longue durée, sans faire d’erreur. Les entreprises doivent également tenir compte de l’ergonomie et de la simplicité d’utilisation des dispositifs PTI/DATI. En effet, s’ils sont trop encombrants et difficiles à utiliser, leur port peut devenir contraignant pour le salarié.

L’efficacité de la géolocalisation est le troisième critère de choix à considérer. Elle doit pouvoir fonctionner dans tous les lieux et dans toutes les situations. L’autonomie de l’équipement est le dernier critère à prendre en compte. Le travailleur étant très isolé, il est capital que l’appareil choisi puisse fonctionner sur une longue période. Un équipement PTI/DATI doit toujours disposer d’une batterie puissante et durable pour être réellement utile à son bénéficiaire.

 

 

Quelles sont les nouvelles techniques pour booster les ressources humaines ?

ressources hmaines

Il est dit que le capital humain est le rouage le plus important au sein d’une entreprise. Cette affirmation est juste, car c’est en fonction des ressources humaines que ressortent à l’image de l’entreprise, capacité, innovation, production et autonomie. Raison pour laquelle il faut songer plus d’une fois à développer les ressources humaines au sein d’une entreprise. Continuer la lecture de « Quelles sont les nouvelles techniques pour booster les ressources humaines ? »

Comment bien vendre ses sacs personnalisés ?

Les sacs personnalisés sont tendances actuellement sur le marché. De ce fait, de nombreux fabricants entrent dans le secteur pour combler les demandes avec leur offre. Et pourtant, cela ne marche pas. Comment faire alors pour bien vendre ses produits ? Découvrez des astuces pour vendre ses sacs personnalisés facilement.

Ouvrir un site web

Pour réussir à bien vendre un sac personnalisé, il faut tout d’abord assurer une grande communication entre les fabricants et les clients. Les méthodes classiques sont la télévision, la radio et les journaux. Mais cela ne suffit plus dans le monde d’aujourd’hui. Avec la technologie qui ne cesse de se développer, internet est la clé du succès des ventes. Voilà pourquoi, la société fabricante doit ouvrir un site web. La présence sur le web est d’une grande importance. Pour ouvrir un site en son nom alors, on peut faire appel à un professionnel tel qu’une agence de communication digitale. Cette dernière est la spécialiste pour créer une plateforme à l’image de la société. Elle assure donc un travail impeccable en vous accompagnant dans la création et la gestion du site. Mais pour plus de visibilité, vous pouvez élargir votre plateforme aux réseaux sociaux et aux blogs. Ce sont les moteurs les plus utilisés par le monde entier.

Présenter clairement les produits

La seconde étape pour bien vendre son sac personnalisé, c’est de présenter clairement le produit. On peut voir cette présentation de plusieurs points de vue. Dans un premier temps, sur les sites internet, les produits seront exposés à la vue de tous. Cette exposition est accompagnée des informations concernant le sac à personnaliser. On peut donc parler dans ce domaine de quoi les sacs sont faits, comment se passe la personnalisation, etc. Ces informations doivent alors être claires et brèves pour mieux attirer les clients. Mais dans un second temps, aucune description parfaite ne vaut rien si les informations sont fausses. Cela incite donc les fabricants à produire des sacs de bonne qualité à valoriser sur le site plus tard. Pour valoriser le bien, il faut prendre soin des produits et les protéger des poussières par exemple pour éviter leur détérioration. Ainsi, mettre en avant les sacs avec de belles photos pour le plaisir des yeux des éventuels clients.

Mettre en place une stratégie de vente

Les bonnes présentations et les grandes communications ne sont rien sans les stratégies de vente mise en place par le vendeur. Il est donc primordial de mettre en place un plan d’attaque pour se faire plus de clientèle rapidement et efficacement. Au premier abord, il faut cibler les internautes qui sont les futurs clients. Choisir donc une tranche d’âge ou le genre pour tels produits est un moyen. Par ailleurs, faire des activités est une stratégie qui permet également de promouvoir la vente. Il en est ainsi des soldes, des participations aux évènements locaux comme les salons ou les foires, etc. il y en a bien d’autres stratégies qui sont la plupart du temps des stratégies personnelles du dirigeant.