Candidasa, la station balnéaire au sable noir

Comme toutes les villes de Bali, elle a commencé en étant un petit village de pêcheur. Puis, vers les années 1970, les investisseurs ont vu le potentiel de ses rives et ont commencé à s’y implanter pour construire des complexes et restaurants.

L’érosion marine fut le premier résultat de ce changement. C’est ainsi que la plage de Candidasa disparut petit à petit. Néanmoins, elle possède des édifices touristiques et des lieux atypiques qui font son charme.

C’est un village tranquille dans une nature splendide

C’est un lieu qui est paisible, comparé à d’autres villes de l’île de Bali comme Kuta ou Legian. En effet, contrairement aux autres côtes, elle ne possède pas de plage pour se baigner. L’érosion a pris possession d’une grande partie de ses rives. Ne laissant pas l’occasion aux touristes d’en profiter davantage, seuls quelques endroits sont encore propices à la baignade.

Les maisons se conjuguent avec la nature, rendant le paysage totalement paradisiaque. Un autre paysage qui permet de la distinguer ce sont les lotus qui tapissent ses fleuves. La modernisation n’a pas totalement envahi la partie « Est » de l’île.

Aujourd’hui, on peut y admirer de magnifique complexe hôtelier à l’allure d’un sanctuaire. Elles s’enchaînent sur les flancs des collines et privatisent certaines plages de Candidasa. Mais il n’y a pas que la plage qui fait la beauté d’un lieu. Ses habitants ont l’adresse de fabriquer des étoffes et des paniers en utilisant le système de tissage Ikat. C’est-à-dire que le dessin se crée en teintant les fils qui le composent.

Elle propose des activités aquatiques divertissantes pour tous les âges

Outre la baignade qui est une activité basique en bord de mer, Candidasa est un lieu où les gens amateurs de snorkeling se donnent rendez-vous. Cette dernière consiste à faire une randonnée sous l’océan afin de voir les fonds marins et les espèces vivantes qui s’y trouvent. Pour la pratiquer, il suffit d’un tuba, d’un asque de plongée et d’une paire de palmes.

La station balnéaire offre également des séances de baptêmes de plongée pour les personnes qui sont intéressées par cette activité. Pour les amateurs de sensation forte, le rafting est au rendez-vous. La rivière de Telaga Waja offre des torrents idéals pour s’amuser sur un parcours de 15 kilomètres. Ce qui fait un trajet d’une durée de 3 heures.

La visite des « water palace » est un détour obligatoire lorsqu’on est de passage dans la ville de Candidasa. L’endroit qui accueille cette eau sacrée est composé de fontaine disposée en étage. À première vue d’œil, l’endroit ressemble à un temple. Il y règne un calme apaisant.

La ville offre des délices culinaires riches en saveur

On y sert le fameux canard grillé de Bali : le « bebek tutu ». Sa préparation prend plusieurs heures. Aussi, il n’est pas courant de le retrouver à la carte dans tous les restaurants de Candidasa.

Sinon, il y a aussi le baby guling qui est un cochon de lait cuit à la broche. Il est assaisonné avec plusieurs épices et prend plusieurs heures de cuisson. Les warung sont les endroits qui proposent le plus ce plat.

A part cela, il y a les autres spécialités comme les satés. Ce sont des petites brochettes de viande ou de poisson. Elles sont assorties avec des légumes et se mangent avec de la sauce aux cacahuètes.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.