Tenir un Bullet journal, comment démarrer et quelles sont les étapes

Vous êtes accro à la productivité ? Rédiger des listes de choses à faire, des calendriers, des traqueurs vous fait du bien ? Vous avez des milliers de post-it et de carnets de notes qui circulent ? Le Bullet Journal est fait pour vous. Et, bonne nouvelle, sa tenue est ultra bénéfique pour la santé. Un expert en développement personnel nous explique comment procéder.

Démarrer son bullet journal

Frank Bouhassira explique comment démarrer le bullet journal
Se lancer dans le bullet journal

Le Bullet Journal est une méthode analogique pour garder ses listes, ses objectifs, responsabilités, ses habitudes… Tout est documenté au même endroit. On peut également y stocker ses listes (les choses à faire, les livres à lire…). Cet outil est excellent pour le développement personnel.

Le système fondamental de ce type de journal est si simple que l’on peut l’utiliser pour créer un journal qui correspond vraiment à la façon dont son cerveau fonctionne. Certains vont même jusqu’à l’appeler leur deuxième cerveau ! En effet, il représente un deuxième endroit pour stocker toutes ses idées, ses pensées, ses tâches, ses horaires… Cela libère de l’espace cérébral, confirme Frank Bou-Hassira. Le cerveau peut donc se concentrer sur ce qu’il fait de mieux : penser de manière créative et détendue, au lieu de se souvenir de choses plus ennuyeuses, stressantes, administratives…

Les grandes étapes pour se lancer

Avant de se lancer dans des décorations fantaisies et des dessins sophistiqués qui peuvent effrayer au premier abord, le commencement. Pour démarrer son Bullet Journal, il suffit de se munir d’un bon carnet et d’un stylo de qualité. Ne pas hésiter à passer un peu de temps à choisir son carnet, car il risque de rester quelques mois.

L’organisation du Bullet Journal

On passe donc ensuite à l’organisation du cahier. On a besoin d’un système de référence. Cela permet de se référer rapidement à toutes les idées ou contenus mis en place dans le journal. Pour cela, on numérote toutes les pages.

Sur les premières pages, on créé son index. Cela est important, car l’index sera probablement consulté fréquemment à mesure que l’on ajoute du contenu dans le journal. Un index est essentiellement un endroit où l’on suit les numéros de page du journal, des pages planification, tracker… L’idée est qu’à chaque fois que l’on rajoute du contenu (journal de bord, collection…), on écrive le titre de la page et son numéro sur la page index.

L’organisation annuelle

Les pages suivantes peuvent servir à créer son journal de bord. Par exemple, sur les 4 pages suivantes, on peut créer un journal des événements. Il s’agit essentiellement d’un rappel des événements à venir. Ces événements peuvent être les anniversaires, les rendez-vous, les fêtes, les voyages… En gros, ce journal de bord futur est comme un calendrier à venir. Un endroit pour enregistrer toutes les dates importantes de l’année.

L’organisation mensuelle

Après le calendrier de l’année, on peut créer son calendrier mensuel sur les 2 pages suivantes. En d’autres terme, on énumère tout ce qu’on veut / doit faire au cours du mois à venir. On note évidemment les dates.

On peut créer des calendriers mensuels plus ou moins compliqué. Tout simplement, il peut s’agit d’une seule page, avec seulement les dates et les tâches à effectuer et rendez-vous. Mais on peut également combiner ce calendrier mensuel avec d’autres sections. Par exemple, la planification de l’avenir (les objectifs), l’enregistrement du passé (le suivi des habitudes et des dépenses…).

On le rappelle, tenir un journal (bullet ou non) est très bénéfique pour le cerveau, le stress, le développement personnel… Il ne reste plus qu’à se lancer !

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *