Quels sont les points essentiels à prendre en compte pour bien choisir un cartable primaire

Refaire le trousseau de votre petit garçon est une aventure… surtout au moment de choisir le cartable « idéal ». Vous voulez qu’il soit ergonomique, pour ne pas abîmer le dos de votre enfant, mais vous préférez un cartable amusant à l’effigie de son héros préféré. Voici quelques conseils pour faire le bon choix.

La légèreté

Choisissez un cartable léger. Selon les normes nationales d’éducation édictées par l’annonce ministérielle, le poids du cartable rempli ne doit pas dépasser 10 % du poids de l’enfant. Le poids moyen des enfants des écoles élémentaires est de 22 kg, leur sac d’école doit donc peser 2,2 kg. Pour trouver des cartables respectant cette norme, cliquez ici.

La robustesse

Privilégiez des coutures et matériaux de renfort impeccables. Comme nous le savons tous, les cartables sont souvent maltraités, jetés par terre, voire piétinés ! Nous mettons l’accent sur la qualité pour éviter les changements au cours de l’année. Vérifiez les renforts aux coins et sous le cartable. Les coutures doivent être renforcées pour éviter le perçage de l’adhésif. Si une valve est utilisée pour fermer le sac, la fiabilité du plastique doit également être prise en compte. Évitez de rayer, l’effet de grattage n’est pas bon et il s’usera rapidement.

Ergonomie

Un cartableergonomique se définit pardes ceintures larges et courtes. C’est le choix parfait, car son poids de conteneur peut être mieux réparti. Les épaules sont bien positionnées pour éviter les frottements. Cependant, faites attention à sa longueur : la longue sangle supérieure tirera sur les épaules, augmentera le poids de la sacoche, augmentera la cambrure du dos et causera de graves problèmes de dos. Il faut savoir que les enfants du primaire grandissent.

En effet, sa colonne vertébrale ne sera pas rigide jusqu’à ce que sa fille ait 14 ans et que le garçon ait 15 ans. Si vous trouvez que le sac est particulièrement lourd et ne peut pas réduire le poids, vous pouvez utiliser une sangle pectorale et une ceinture ventrale pour mieux répartir le poids.