Les couleurs à éviter pour une chambre à coucher

En matière de décoration, la couleur constitue l’un des paramètres clés qui conditionnent le niveau de bien-être ressenti dans une pièce. Aussi, certaines teintes se révèlent intéressantes à utiliser en guise de peinture intérieure. À l’inverse, d’autres couleurs sont identifiées comme des choix inadaptés, car elles sont peu propices au repos. En effet, pour qu’une chambre reflète le degré de confort et de tranquillité voulue, il est nécessaire d’éviter des coloris tels que les teintes sombres. Les designers déconseillent de même les peintures produisant une impression visuelle trop vive.

Quelles sont les couleurs sombres à éviter ?

De l’avis de nombreux professionnels de la décoration, les couleurs sombres exercent un effet négatif sur le psychisme de l’être humain. Allongée sur votre matelas ou non, en général, la vue de ce type de teinte génère inconsciemment un faible sentiment de bien-être et de sécurité chez les occupants d’une chambre. Dans ce registre, les couleurs prohibées sont le noir, le gris foncé et le chocolat.

Le noir

Dans le milieu du design d’intérieur, le noir apparaît comme une teinte possédant un grand charme esthétique. Toutefois, employé comme peinture murale, il prend un aspect tout à fait contraire : il devient lugubre. Il vous sera difficile de vous sentir à l’aise dans une pièce pareille et de dormir sur vos deux oreilles sur votre matelas, car le noir évoque tristesse et insécurité. À la longue, une telle ambiance peut dépeindre sur votre humeur, votre moral et votre santé. Pour faire redonner au noir de l’élégance et de la classe, il convient de l’associer à des teintes claires.

Le gris foncé

Une pièce peinte en gris, même lorsqu’elle est éclairée, conserve toujours une ambiance peu chaleureuse, voire terne. Il y a de grandes chances que vous éprouviez souvent un sentiment de lourdeur et d’étouffement dans cette atmosphère. Il vous sera notamment difficile de vous détendre après une journée harassante parce que le gris foncé est une couleur morose. Une couleur claire est beaucoup plus adaptée pour la circonstance. Choisissez le gris pour votre mobilier ou le revêtement de votre lit par exemple.

Le chocolat

Utilisé en petites touches par endroits dans une chambre à coucher, le chocolat produit un effet gai sur l’esprit. Toutefois, lorsque vous l’employez pour recouvrir vos murs, il procure la même sensation qu’une couleur sombre : il devient étouffant. Les spécialistes de décoration recommandent de combiner généralement les coloris sombres avec des nuances claires afin de créer une certaine harmonie d’ensemble. Vous pouvez par exemple opter pour une armoire ou une porte en chocolat tandis que les murs apporteront un peu plus de clarté dans le décor.

Les couleurs chaudes

Comme l’indique leur nom, les couleurs chaudes produisent un effet opposé à celui des teintes sombres. Elles sont source de gaieté et de dynamisme. Toutefois, compte tenu de la fonction première d’une chambre à coucher, elles ne conviennent pas en tant que couverture murale. En effet, une chambre est un lieu de repos et de calme par définition. Le rouge, le jaune, l’orange et le violet sont donc des couleurs à éviter.

Le rouge

On le sait bien, la corrélation entre le rouge et l’amour est une évidence depuis toujours. Malheureusement, elle est classée parmi les couleurs à éviter dans une chambre à coucher. La raison est simple : le rouge produit de l’excitation sur les capteurs sensoriels de la vue. Ce message transmis au cerveau a tendance à empêcher l’esprit de se relaxer, chose nécessaire au sommeil. À l’instar des teintes sombres, les coloris vifs n’ont de l’intérêt que lorsqu’ils sont couplés à des variations claires. Un intérieur tout en rouge est peu attrayant. Par contre, une chambre à coucher peinte en blanc, décorée de rideaux rouges apparaît plus conviviale.

Le jaune et l’orange

La première référence à laquelle renvoie le jaune est le soleil. Étant associé à l’activité, le jaune induit une stimulation neuronale, ce qui inhibe toute envie de relaxation, mentale comme physique. L’orange exerce une influence semblable au rouge et au jaune. Elles évoquent toutes trois action et dynamisme. L’esprit humain rapproche instinctivement cette couleur de celle du feu et a tendance à se maintenir en éveil. Vous gagnerez plus à choisir l’orange pour votre lingerie de lit par exemple ou pour des accessoires décoratifs comme des tableaux.

Le violet

Certaines personnes vouent une préférence au violet qu’ils considèrent comme une couleur apaisante. C’est le cas notamment au sein de quelques peuples d’Orient. Toutefois, des recherches approfondies ont permis d’établir récemment qu’elle provoque plutôt un effet d’excitation sur les cellules du cerveau, au même titre que le rouge.

Les autres couleurs à éviter dans une chambre à coucher

Ces couleurs ne doivent pas être utilisées sur tous les murs de la chambre à coucher.

Le blanc

L’universalité de la couleur blanche n’est plus à démontrer. Partout sur terre, le blanc traduit paix et tranquillité. Les décorateurs déconseillent pourtant de peindre une chambre tout en blanc, murs et plafond compris. Vous aurez très vite l’impression de dormir dans un décor fade, exempt de chaleur et d’enthousiasme. Pour le rendre agréable, il vous faudra user de vos talents de décorateur pour l’agrémenter avec des objets colorés : tapis, rideaux, draps, tableaux, etc.

Les teintes brillantes

Les designers d’intérieur sont unanimes sur ce point : les couleurs brillantes sont la dernière alternative à choisir pour décorer une chambre. Elles créent en effet une atmosphère beaucoup trop distrayante pour favoriser la détente. A contrario, ces professionnels préconisent les peintures qui produisent un effet mât. Les couleurs mates produisent en effet une ambiance feutrée favorable à la relaxation.