Le terminal de paiement électronique, un outil indispensable

Un terminal de Paiement Electronique (également appelé TPE) est un appareil permettant de traiter des paiements via une carte bancaire dans tout type de commerces. Plus pratique qu’un paiement par chèque ou en espèces, le paiement électronique s’est largement développé ces dernières années, et il existe aujourd’hui plusieurs sortes de TPE, adaptés à la nature de l’activité des commerces : fixes, mobiles, à infrarouge ou intégrés…

Au moment du paiement, la carte, qu’elle soit dotée d’une puce ou d’une piste est insérée dans un lecteur muni de capteurs. L’opération est alors enregistrée et le compte bancaire du client est débité tandis que celui du commerçant est crédité. Grâce à la technologie NFC, il est aujourd’hui possible de régler de petits montants sans faire son code, simplement en approchant sa carte de l’appareil si celui-ci en est équipé.

Le fonctionnement d’un terminal de paiement électronique

Lorsqu’un commerçant acquiert un terminal de paiement électronique, il est nécessaire avant sa première utilisation de le paramétrer, la domiciliation de la carte bancaire TPE associée au compte professionnel est donc obligatoire.

Plusieurs options sont disponibles pour permettre au client de régler ses achats :

  • La carte à puce doit être insérée dans le lecteur puis la composition d’un code confidentiel est obligatoire
  • Si le TPE possède la technologie NFC, il accepte les paiements « sans-contact », il est donc possible de régler un achat simplement en approchant sa carte bancaire. Seuls les montants inférieurs à 30 euros peuvent être réglés de cette façon.
  • Une carte étrangère (par exemple American Express) via le lecteur à piste.

Dans tous les cas, un logiciel adapté devra être installé et le TPE sera connecté via internet (IP/ADSL), via le réseau téléphonique analogique (RTC) ou via un lecteur CB mobile (certains modèles peuvent avoir la technologie 3G également).

Au moment du paiement, une demande d’autorisation est faite auprès de l’établissement bancaire du client et la transaction peut alors être plus ou moins longue selon la technologie utilisée. Les transactions sont accumulées, et généralement en fin de journée, le commerçant procède à la télécollecte : l’argent qui est « stocké » (virtuellement) au niveau du TPE est alors acheminé vers le compte bancaire. Une double sécurité pour le commerçant, il réduit le montant des espèces en caisse, et évite également les chèques impayés.

Quels types de TPE selon les activités ?

On distingue différents types de terminal de paiement électronique et les commerçants peuvent donc choisir la solution qui convient le mieux à leur activité. Un commerce peut être sédentaire, nomade, permanent ou saisonnier :

  • Les TPE fixes restent branchés sur secteur, ils sont donc davantage destinés aux commerçants qui procèdent à l’encaissement sur place (boulangerie, salon de coiffure…).
  • Les TPE mobiles (ou nomades) sont des terminaux portables qui fonctionnent grâce aux réseaux mobiles (3G, 4G), ce qui est très pratique pour un commerce itinérant (comme un taxi ou un camion-restaurant par exemple).
  • Les TPE pour professionnels de santé, qui permettent à la fois de traiter les paiements par carteS bancaires et les feuilles de soins électroniques.