Le Livret d’Épargne Populaire, méconnu des Français malgré un rendement élevé !

Vous avez un projet en tête, mais vous ignorez comment le financer ? Le livret d’épargne populaire ou LEP est une solution préconisée par des établissements de crédit de renommée nationale, dont le Crédit agricole Alpes Provence. Comment et quelles sont les conditions pour souscrire à un livret d’épargne populaire ? Quels avantages procure une telle alternative. Toutes les réponses dans cet article.

Les conditions pour souscrire à un LEP au Crédit agricole Alpes Provence

La souscription au LEP est soumise à un ensemble de lois strictes. Celles-ci s’appliquent autant aux établissements bancaires,  qu’aux souscripteurs.

À qui est destiné le LEP ?

Seules les personnes à revenu modeste peuvent tirer avantage de cet instrument financier. En d’autres termes, cela concerne les salariés percevant 2 800 euros par mois.

Autre condition : le montant du revenu fiscal affiché sur l’avis d’imposition doit être inférieur au plafond imposé par la loi. Par ailleurs, chaque année, il faut fournir un avis d’imposition.

Sinon, pour préserver le LEP, il est impératif que de ne pas dépasser les conditions d’imposition, note Alain Gonnard. Dans le cas contraire, c’est-à-dire en cas de dépassement, le LEP sera clôturé.

Les conditions d’imposition font l’objet d’un examen et d’une vérification minutieuse à chaque fin d’année. Dans le cas où l’avis d’imposition ne serait pas conforme aux conditions susmentionnées, le Crédit agricole Alpes Provence se réserve le droit de refuser la demande. En contrepartie, il propose au client d’autres solutions d’épargne.

À combien s’élève le montant initial ?

Le montant minimum exigé pour l’ouverture d’un LEP a été fixé de manière à simplifier la vie des personnes de classe moyenne. Il s’élève aujourd’hui à 30 euros seulement. Ensuite, il incombe au souscripteur de déterminer le montant du versement mensuel ainsi que sa fréquence.

Le montant maximal, lui aussi, est fixé à 7 700 euros. Il est bon de noter qu’une personne ne peut avoir qu’un seul livret. Cependant, son conjoint peut aussi en faire une demande.

Les avantages du LEP

Qui dit plan d’épargne dit économie et investissement. Le premier objectif des souscripteurs est de faire fructifier leur argent.

Le LEP est exonéré d’impôts

La loi est claire sur ce point : les intérêts perçus en une année dans un LEP ne sont pas imposables. En d’autres termes, il n’est pas nécessaire de le mentionner dans une déclaration de revenus annuelle. Il faut aussi savoir que le LEP est une solution d’épargne réglementée par l’État. Lui seul est habilité à imposer le taux, soit 1,25 % à l’heure actuelle.

En ce qui concerne les intérêts, ils sont calculés entre le 1er et le 16 de chaque mois. Par contre, ils ne seront versés que le 31 décembre. À partir de cette date, les intérêts perçus durant cette période s’ajoutent automatiquement au capital.

Une épargne disponible à tout moment

Le LEP peut être d’une grande aide en cas d’imprévu, d’autant qu’il est possible d’effectuer un retrait à tout moment. Pour ce faire, il suffit de se rendre à la caisse régionale en se munissant de sa carte d’identité ainsi que de son livret d’épargne.

L’on peut également clôturer son compte à n’importe quel moment. En revanche, le processus s’exécute automatiquement en cas de non-respect des conditions mentionnées plus haut. Les intérêts seront alors calculés à partir de la date de clôture du compte.

Le LEP, une solution d’épargne efficace pour les foyers modestes

Selon les statistiques, 58 % des familles françaises sont considérées comme des foyers modestes. Parmi les critères, on cite le salaire minimal et la région d’habitation. Il faut aussi retenir que les besoins d’une personne vivant à la campagne diffèrent de ceux d’un citadin. Quoi qu’il en soit, il est possible d’ouvrir un compte LEP dans toutes les caisses agricoles réparties sur l’ensemble du territoire français.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.