La recherche vocale va dicter le référencement du futur

L’utilisation de la recherche vocale est associée à une tendance de plus en plus grandissante. Selon Google, 20 % des requêtes sur mobiles sont vocales en 2018. Si l’on considère le fait que les Smartphones et les tablettes représentent aujourd’hui 60 % du trafic en ligne, il est clair que les conséquences du déploiement de la recherche vocale sont à prévoir. En matière de référencement, l’utilisation de cette technologie changera à jamais les méthodes pour la rédaction article seo. Qu’est-ce que la recherche vocale et comment optimiser le site pour ce type de requête ?

 

Qu’est-ce que la recherche vocale ?

La recherche vocale est une technologie permettant de faire une requête en parlant à un appareil mobile. Plus pratique que la recherche textuelle, la recherche vocale ne nécessite que deux éléments pour fonctionner à merveille sur les dispositifs portatifs : une connexion internet et un logiciel pour transmettre la requête vocale à l’index. La réponse est également instantanée et au lieu d’atterrir sur un SERP classique, l’utilisateur obtient directement le résultat le plus pertinent pour sa requête. Plusieurs assistants numériques ont été conçus pour faciliter l’interaction des utilisateurs avec la recherche vocale : Cortana, Alexa, Siri, Google Now ou encore Google Assistant. En 2018, 90 % des Smartphone Apple sont équipés de ces fonctionnalités par défaut.

 

 

Un phénomène qui prend de l’ampleur

Grâce notamment à la multiplication des assistants personnels, la majorité des Smartphones est aujourd’hui capable d’effectuer des recherches vocales. Portées par le mobile, les requêtes vocales représentent désormais 20 % des recherches. D’après Google U.K, en 2016, 42 % des internautes avaient recours quotidiennement à la recherche vocale, si la proportion atteignait à peine 25 % il y a 4 ans. De nos jours, 83 % des mobinautes s’accordent à dire que l’utilisation de la voix facilite la recherche sur internet et 45 % sont persuadés que la voix est l’outil de recherche du futur.

 

Quelles conséquences sur le SEO ?

Par essence, les recherches vocales et textuelles sont différentes et cela aura forcément un impact sur le SEO. D’ailleurs, la recherche vocale est citée régulièrement comme une des priorités de la stratégie SEO en 2018. D’ici 2020, 50 % des recherches sur internet seront vocales et à cela, il y a 3 raisons :

  • 30 % des internautes ont recours à la recherche vocale pour obtenir des résultats plus vite
  • 24 % l’utilisent pour s’épargner la saisie sur téléphone
  • 12 % en sont devenus fan puisqu’elle permet d’éviter la navigation dans un site web.

 

Les techniques de référencement émergentes consisteront donc à optimiser les contenus pour les mobiles et aussi pour les recherches vocaux. Le fonctionnement des assistants vocaux personnels comme Siri ou amazon Echo ont également révolutionné la façon dont les recherches sont effectuées. Au lieu de saisir l’expression « Coiffeur Lyon », par exemple, les internautes posent une question du genre « Ok ! Google, où devrais-je aller pour me couper les cheveux ? » Voici les changements les plus certains :

 

 

 

Vers une conversation

La première conséquence concerne le style de requêtes. Les requêtes vocales sont plus tournées vers l’interaction et la conversation. Les requêtes concises et unidirectionnelles appartiendront dorénavant aux recherches sur desktop. En effet, lorsque dans une recherche vocale, les gens s’expriment plus naturellement, comme s’ils s’adressaient à une personne physique. Par conséquent, les requêtes s’allongent et passent d’un groupe de 3 mots-clés à de véritables phrases. Les mots d’interrogation tels que « combien », « où » et « comment » sera incontournable dans toutes les recherches et la longue traine sera adaptée au langage parlé. Côté techniques, les outils permettant de développer un langage plus naturel tel que Rank Tracker vont émerger.

 

Des recherches « localisées »

Comparées aux recherches textuelles, les requêtes vocales sont largement utilisées pour la recherche locale. Selon google, 22 % de ces requêtes sont utilisées pour s’informer sur un endroit précis situé localement. D’autres éléments confirment cette tendance comme le fait que les visiteurs mobiles effectuent leur recherche pour s’orienter en temps réel à l’aide de la géolocalisation sur leur smartphone. La recherche d’itinéraire est tend aussi à favoriser l’utilisation de la recherche vocale à titre locale. Google affirme qu’un tiers des recherches vocales seraient effectuées en voiture. Les boutiques physiques doivent donc dès à présent mettre à jour leur fiche sur les sites de la fiche Google Business, Yelp ou encore Pages jaunes, en intégrant les mots-clés vocaux que les utilisateurs emploient pour les trouver.

 

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *