Une assurance marchand de biens est elle obligatoire ?

Lorsque vous débutez dans le milieu professionnel, il est indispensable de souscrire à un contrat d’assurance pour remédier à tout éventuel problème. Dans la mesure où vous êtes un marchand de biens, la protection de votre statut et de votre local ne doit pas être oubliée. Grâce à ce document, vous êtes protégé en cas d’éventuelles situations malencontreuses durant l’exercice de vos fonctions.

En quoi consiste le métier de marchands de biens ?

Le métier de marchands de biens est une activité qui consiste à acheter et à rénover des biens immobiliers. Ceux-ci seront par la suite revendus à un prix plus élevé pour que le commerçant puisse y gagner des profits. Au cours de son travail, celui-ci aura à coopérer avec différents collaborateurs du domaine tels que le maître d’œuvre, l’architecte, l’agent immobilier… Ce métier n’est certainement pas à confondre avec celui d’un agent immobilier, qui n’est qu’un intermédiaire entre l’acheteur et le vendeur.

La rénovation d’un bien immobilier selon Sylvain Giudicelli

“La rénovation d’un bien est un travail à part entière, car il demande que le marchand de biens soit inscrit au registre du commerce” indique Sylvain Giudicelli de Up Investissement. De plus, bien qu’il ne demande pas un diplôme spécifique, il est primordial d’avoir des notions en droit, dans l’immobilier, en urbanisme, ainsi qu’une bonne capacité financière pour investir. Aussi, ce métier nécessite que vous ayez un bon carnet d’adresses et de fins talents de négociateur. Plus important encore, vous devez vous couvrir ainsi que votre activité pour assurer vos arrières sur tous les plans.

Pourquoi l’assurance marchand de biens est obligatoire ?

Avant tout, la souscription d’une assurance marchand prend tout son sens lorsque vous vous retrouvez face à certaines situations malencontreuses au cours de vos activités. Ce métier est enregistré comme une activité indépendante à caractère commercial.

La responsabilité civile professionnelle

Contrairement aux autres professions, votre plus-value réside dans la revente du bien rénové. Étant responsable du bien que vous devez vendre, vous êtes tenu d’avoir une responsabilité civile professionnelle afin d’assurer un financement stable des travaux. Bien que vous ne soyez pas en charge de l’exécution des travaux de rénovation ou de réhabilitation, vous serez tenu pour responsable lors du constat d’un dommage à la livraison des travaux. Les risques de ce métier peuvent vous amener à payer une indemnisation suivie de dommages et intérêts élevés.

Avec l’assurance marchand, vous êtes protégé en cas de :

  • vices cachés de l’immeuble vendu
  • d’une erreur
  • d’un hiatus involontaire au cours de la rénovation
  • d’une mauvaise compréhension des textes de loi
  • d’une perte
  • d’un cambriolage
  • de la destruction des documents liés aux travaux.

En cas de sinistres lors de la livraison du bien immobilier, vous pourrez alors prendre en charge les frais de réparation. Vous sauvegardez et garantissez ainsi votre pérennité.

La responsabilité civile professionnelle, elle, vous couvre en cas de défaut de conformité (règlement de l’œuvre, isolation phonique). Vous êtes également couvert en cas d’arrêt du permis de construire, d’un ajournement du jour de réception de fin de l’ouvrage ou d’un défaut de sol.

L’assurance dommage ouvrage

Pour une meilleure couverture de vos activités, il vous est possible de souscrire à des garanties supplémentaires. Dans le cas où vous agiriez en qualité de maître d’ouvrage, l’assurance dommage ouvrage vous sera indispensable. En outre, dans l’éventualité où vous auriez conçu le plan de réalisation des travaux, un contrat d’assurance décennale devient une option sûre.