Quelles sont les différentes catégories de parking ?

Lors de l’obtention d’un permis de conduire, tous les candidats devraient savoir les différentes catégories de parkings qui existent afin de mieux anticiper la manœuvre à faire. En effet, il existe trois catégories de parkings : le parking public, le parking privé, et le parking privé à usage public. Dans cet article, nous allons faire le tour du sujet.

Les parkings publics

Comme son nom l’indique, les parkings publics sont des stationnements dédiés au public. Ils sont accessibles pour tous les conducteurs de voiture. Gérés par l’État, ces types de parkings dépendent des collectivités et des communes. Vous pouvez les rencontrer sur le bord de la route, sous forme de parking souterrain ou de parking en silo, etc.

En général, les parkings publics sont payants. Ils sont soumis à des réglementations qui sont limitées dans le temps. En circulant donc dans cette catégorie, les usagers devraient respecter ces règles pour ne pas s’attendre à de mauvaises surprises (risque d’amende). Ils affichent à l’entrée du parking les modalités de stationnement.

Parmi les parkings publics, il y a ce qu’on appelle aussi les parcs relais. Vous pouvez les trouver dans les villes périphériques, dans les arrêts de bus, à côté d’une gare routière, ferroviaire ou d’une station de métro… Ces catégories de parkings ont pour avantages d’être moins chères que les autres catégories. Pour plus d’informations, vous pouvez voir le guide du parking.

Les parkings privés

À part les parkings publics, les parkings privés sont également une catégorie qui n’en dépend qu’à une seule personne. Cela pourrait s’agir d’une société ou d’une compagnie privée ou encore d’un propriétaire d’un immeuble. Ainsi, l’accès à cette catégorie de parking est donc interdit pour les usagers lambdas. Le parking est réservé seulement pour les salarier si c’est une entreprise ou pour les habitants de l’immeuble.

Dans le cas où vous ne seriez pas autorisé à utiliser le parking, vous pourriez être sanctionné (renvoi de la voiture en fourrière). Vous l’aurez compris, ce type de parking n’est pas accessible à tous. Il faudrait avoir un badge à l’entrée pour pouvoir y accéder.

L’avantage d’un parking privé est que le conducteur qui détient la place de stationnement peut bénéficier à l’accès particulier de sa place de parking. L’emplacement du parking peut s’agir d’un garage, d’un parking en surface, d’un box ou d’un parking souterrain.

Les parkings privés à usage public

Apparemment, certains parkings privés peuvent être accessibles au public. À titre d’exemple, les parkings des centres commerciaux, ou d’un supermarché, etc. Les publics peuvent y accéder, mais le terrain reste privé, car il appartient à une société. Il peut être payant ou gratuit selon la règle établie par la société propriétaire. Ainsi, il faut donc toujours respecter ces règles pour ne pas avoir de mauvaises surprises (amende ou fourrière).

En général, ce sont les clients du supermarché ou du centre commercial qui utilisent ce type de parking lors de leurs courses.

Enfin, vous voilà au courant des différentes catégories du parking qui existe. Cet article vous servira d’une grande aide précieuse pour les distinguer et pour les connaître davantage.