Comment faire la différence entre véhicule utilitaire et véhicule de tourisme ?

Les automobiles, les voitures familiales, les fourgonnettes ou les camionnettes sont considérées comme des voitures de tourisme. Contrairement à eux, le véhicule utilitaire est tout véhicule de transport utilisé principalement dans un cadre professionnel, c’est-à-dire dans une entreprise pour le transport de marchandises par exemple ou à caractère commercial. Pour son caractère professionnel, il ne dispose que peu de place pour les passagers et est équipé d’une grande capacité de chargement.

 Véhicule de tourisme, comment le reconnaitre ?

Produits à plusieurs milliers d’exemplaires chaque année, avec une carrosserie de type berline, break, cabriolet ou coupé, ces véhicules pèsent au maximum 3.5 tonnes. C’est un engin à moteur aménagé principalement pour le déplacement des personnes. Tout véhicule disposant de nombreux sièges, les minibus, les monospaces le sont. Il s’agit plus précisément du véhicule de tourisme, mais comment le reconnaitre ?

Pour votre déplacement, votre agence de Location de bus et autocar en Alpes-Maritimes (06) dispose des meilleurs véhicules de tourisme répondant à vos besoins. Pour plus d’information, visitez le site https://autocaressentielcoach.com/

 

Il est très important de connaitre la différence entre voiture particulière (VP) et véhicule utilitaire pour mieux choisir celui qui satisfait le plus à votre besoin. La puissance fiscale c’est-à-dire le paiement en plus effectué pour l’impact des externalités négatives sera plus importante pour le type véhicule de tourisme en raison de la puissance. C’est-à-dire du nombre de chevaux qui aura un impact sur l’énergie consommée (litre d’essence utilisée) pour son fonctionnement et donc de la pollution rejetée lors de son utilisation. Ainsi, découvrez ce qu’est un véhicule de tourisme, comment le reconnaitre ?

Il dispose d’une capacité maximale de siège de 9 personnes y compris le chauffeur. Il est utilisé principalement pour le transport de personnes et est à distinguer des véhicules d’urgence comme les ambulances, les camions de pompier, mais aussi des corbillards et des véhicules funéraires. Pourtant, on peut aussi l’utiliser à des fins professionnelles. Pour pouvoir recourir à cela, l’entreprise qui loue ou qui utilise des voitures de tourisme doit payer la taxe sur les véhicules de société.

La carte grise de la voiture de tourisme devrait comporter ainsi la référence VP pour voiture particulière ou bien DERIV VP (dérivé du véhicule particulier) plus précisément pour les véhicules de tourisme à usage professionnel dans la colonne J1. Entre autres, l’émission de Co2 des voitures particulières ou VP sont aussi mentionnés dans la colonne V7 en fonction du kilométrage atteint. La puissance fiscale des véhicules particuliers est en rapport avec la puissance de la voiture et de son type.

La distinction par rapport au véhicule utilitaire devrait être plus qu’évidente puisque ce dernier devrait être reconnu facilement par le nombre de places disponibles à l’intérieur qui avoisine les 2 ou 3 places. Il a ainsi un nombre de places limité et devrait porter à l’extérieur une plaque de tare comportant le sigle PTC ou Poids Total en Charge qui représente le poids que devrait porter le véhicule et PTR ou Poids Total Roulant qui est fixé à 40 tonnes.

Concernant la fiscalité, les véhicules utilitaires bénéficient de certaines règles de défiscalisation : pas de paiement de TVS, la TVA est récupérable en totalité, la TVA concernant le carburant est déductible à 100% pour le type diesel et 40% pour l’essence. Les véhicules de tourisme ne disposent pas de cette politique de défiscalisation. La TVS est applicable puisque ce paiement dépend de l’émission de CO2 et de la nature du véhicule (diesel, essence ou électrique). La récupération de la TVA sur le carburant est de 80% pour un diesel, 100% pour une voiture électrique et 40% pour une essence.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *