Pourquoi doit-on faire appel au laboratoire géotechnique de Madagascar?

La géotechnique est une discipline qui étudie les sols et gère aussi les eaux souterraines. Par ces résultats, on peut prévenir les risques naturels encourus par un projet. C’est le laboratoire géotechnique de Madagascar qui fait l’analyse des sols afin de les caractériser. On connaîtra ainsi la résistance mécanique et la nature des sols.

Quel est le profil du laboratoire géotechnique de Madagascar ?

Le laboratoire a en sa possession un ISO. Ce qui signifie le respect et l’application des normes internationales par la société. Il possède également des autorisations, des accréditations, des agréments et des accréditations délivrées par l’Etat malgache. Ce sont les preuves de sa légalité dans le territoire où il se trouve.

Le laboratoire géotechnique de Madagascar dispose de nombreux moyens techniques et de moyens matériels. Il a des ingénieurs et des techniciens spécialistes dans le domaine en question. Ce sont des experts en matière de connaissance du comportement des produits et des ouvrages de construction. De même qu’en la connaissance et la reconnaissance de sol. Leurs matériels sont aussi complets afin d’assurer le bon déroulement d’un projet.

Afin de témoigner leur crédibilité et leur notoriété, il possède des références solides. Ce sont des travaux qu’il a déjà réalisés auparavant et des clients qui ont déjà fait appel à leur service. Ce qui permettra ainsi d’évaluer leur compétence par l’observation de la qualité de ces derniers.

Mode d’intervention du laboratoire géotechnique de Madagascar

D’abord, les techniciens et les ingénieurs disposent de laboratoire central et d’un parc d’ateliers d’investigations. Ils ont également un chantier d’analyse des sols pour les essais mécaniques et les essais d’identification. Ainsi, ils pourront s’assurer de toutes les missions géotechniques.

Ensuite, d’après la classification normalisée portant la référence NF P 94-500, les missions géotechniques se divisent en 5. Ce sont les missions G1, G2, G3, G4 et G5.

La mission G1 ou phase d’étude géotechnique préalable :

La phase d’étude géotechnique préalable se subdivise en deux parties. La première phase consiste à étudier le site. Quant à la seconde, elle étudie les principes généraux de construction. Ce qui permettra d’envisager les principes généraux pour le projet.

La mission G2 ou l’étude géotechnique de conception :

L’étude géotechnique de conception se subdivise en trois. Ce sont la mission G2 AVP en phase avant-projet, la mission phase projet ou PRO et le G2 DCE/ACT. La mission G2 fournit une première approche des coûts d’exécution, des délais et des quantités des ouvrages.

La phase de l’étude et le suivi géotechnique d’exécution :

La mission G3 met en œuvre à temps des mesures correctives d’optimisation et d’adaptation. Ce qui permettra ainsi de réduire les risques géotechniques résiduels.

La supervision géotechnique d’exécution se suit ensuite ou la mission G4. Elle comporte la phase de supervision de l’étude d’exécution ainsi que la supervision du suivi d’exécution.

La mission G5 ou la phase diagnostic géotechnique étudie plusieurs éléments géotechniques dans le cadre d’un diagnostic. Elle inclut après enquête la définition d’un programme d’investigations spécifiques ainsi que sa réalisation.

Élagage d’arbre : comment éviter les accidents?

L’élagage fait partie des méthodes naturelles de traiter les arbres malades. Ce procédé permet en effet de supprimer les branches malades, mortes et casées. Outre les raisons sanitaires, il offre une meilleure esthétique aux plantes. L’exécution des travaux d’élagage doit cependant se faire en observant certaines mesures de sécurité. Comme ils se pratiquent principalement en hauteur, sa pratique demande une grande prudence et du savoir-faire. D’ailleurs, l’élagage figure parmi les activités les plus risquées de l’Hexagone. Comment éviter les accidents qui pourraient en résulter ? Nous en parlons.

Quelles précautions prendre pour assurer la sécurité de l’élagueur?

Tout professionnel en élagage comme cet élagueur https://www.elagueur-paysagiste-29.fr/ situé dans le Finistère travaille principalement en hauteur. Afin de limiter les risques d’accident, les entreprises spécialisées dans le domaine mettent à disposition de leurs élagués des équipements de protection individuelle ou EPI. Au cours de leurs différentes interventions, ils doivent s’en munir. Il faut savoir qu’un EPI se compose entre autres d’un casque de protection, de lunettes de protection, des gants anti-coupure, de vêtements anti-coupure, de bottes de sécurité à dent, d’une ceinture de sécurité, d’un harnais de sécurité ainsi que différents jeux de cordages. En effet, l’élagueur est exposé à de multiples risques. Des blessures graves peuvent par exemple être occasionnées par une mauvaise manipulation des outils tranchants comme la tronçonneuse. Il peut aussi à tout moment faire une chute dans le vide en cas de glissement. Cela peut aussi se produire si la branche sur laquelle l’intervenant se tient cède.

Comment garantir la sécurité des éléments aux alentours de l’arbre?

Avant d’appréhender les travaux, l’élagueur prend les mesures adéquates pour protéger les objets aux alentours du chantier. En conséquence, il définira au préalable un périmètre de sécurité afin que son client puisse les conserver. C’est le cas de tous les éléments déplaçables comme les voitures, les pots de fleurs, etc. Cette précaution est prise afin d’éviter les dommages que peut provoquer la chute des branches. Concernant les éléments rattachés au sol (infrastructures hors-sol ou enterrées), il suffit de les recouvrir d’une bâche afin de les protéger. Pour ramener les branches imposantes vers le sol, l’élagueur se servira d’un jeu de cordage. Ce qui va ralentir leur chute.

Par ailleurs, la sécurité des éléments environnant l’arbre peut être garantie grâce à une organisation préalable des opérations. Concrètement, l’arbre en question sera élagué en partant du bas vers haut. Ici encore, un jeu de cordage devra être utilisé pour amoindrir l’impact des grosses branches. Comme ce genre d’intervention est assez complexe, l’usage d’engins spécifiques à l’instar de la grue ou de la nacelle est indispensable.

Quelles précautions prendre pour assurer la sécurité des passants ?

Il peut arriver que les branches sectionnées par l’élagueur tombent sur la voie publique. Pourtant, elles pourraient blesser les usagers de la route. Ce professionnel se soucie de ce fait de leur sécurité. À cet effet, il va délimiter la zone à risque, surtout s’il borde la voie publique. Pour ce faire, l’élagueur peut par exemple installer une clôture provisoire ou mettre en place des cordes de sécurité. Par ailleurs, il devra poser des panneaux de signalisation pour avertir les passants. Si les travaux prennent une plus grande envergure, il faudra une déviation pour réduire les accidents.

5 astuces pour faire baisser sa consommation d’énergie

Que ce soit pour des raisons écologiques ou économiques, de plus en plus de foyers souhaitent diminuer leur consommation d’électricité et/ou de gaz. Voici 5 astuces pour baisser sa consommation d’énergie.

1.   Baisser le chauffage

La première astuce, très simple, consiste à diminuer le thermostat de quelques degrés, voire même d’un degré. Selon l’agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (ADEME), une chambre à 17°C et des pièces à vivre de 19°C seraient l’idéal.

Pour réduire le chauffage de votre logement, vous pouvez aussi installer un film réfléchissant derrière vos différents radiateurs. Cela permet de diffuser au mieux la chaleur dans chacune de votre pièce.

Enfin, ne négligez pas non plus l’isolation de votre logement (les combles, la toiture, les murs ou encore les fenêtres). Vous pouvez entreprendre des travaux de rénovation pour réduire les déperditions thermiques.

2.   Installer des panneaux solaires

Autre astuce pour réduire ses dépenses énergétiques : opter pour une installation photovoltaïque. Il s’agit d’un éco-geste qui demande un investissement non négligeable, mais s’il est bien pensé, cela vaut le coup. En effet, les panneaux solaires vous permettent de consommer votre propre énergie solaire, c’est-à-dire d’être en autoconsommation. En plus d’être moins dépendant d’un fournisseur d’énergie, vous réduisez également votre facture d’énergie.

Et cette production peut aussi bien permettre de réduire votre consommation d’électricité que celle de gaz, car vous pouvez installer des panneaux solaires photovoltaïques ou encore des panneaux solaires aérovoltaïques ou thermiques.

L’État peut également vous aider à financer une partie des travaux grâce à des aides ou subventions (Ma Prime Rénov, prime à l’investissement, Chèque Énergie, éco-prêt à taux zéro, etc.).

Pour plus d’informations sur ce système de production, les aides possibles ou encore l’installation qui vous serait la plus adaptée, vous pouvez vous rendre sur le site d’Hello Watt.

3.   Déconnecter les appareils en veille

Autre solution pour réduire sa facture d’électricité : débrancher les appareils en veille. En effet, même si vous n’utilisez pas vos appareils électroménagers, ils continuent de consommer de l’électricité, ce qu’on appelle des “consommations fantômes”.

Vous pouvez notamment éteindre :

  • la télévision,
  • l’ordinateur,
  • les consoles de jeux,
  • le four micro-ondes,
  • la cafetière,
  • le grille-pain,
  • les différents chargeurs de téléphone, appareils portables, etc.

Cependant, il peut vite être fastidieux de débrancher tous les appareils en même temps, et ce, à chaque fois. Aussi, pour vous faciliter la tâche, vous pouvez investir dans une multiprise avec interrupteur qui éteint tous vos appareils branchés en une seule fois.

Pensez également aux prises “intelligentes” que vous pouvez arrêter à distance depuis une application mobile ou qui s’éteignent au bout d’un certain temps après que vous les ayez paramétrées. Elles peuvent même détecter les appareils restés branchés et les arrêter automatiquement.

Vous pouvez aussi régler vos ordinateurs ou tablettes pour qu’ils s’éteignent d’eux-mêmes au bout d’un certain temps.

4.   Choisir des appareils moins énergivores

L’autre moyen de réduire sa consommation d’énergie est de privilégier des appareils moins gourmands en électricité. Comment les reconnaître ? En prenant connaissance de leur classement énergétique – les fabricants ont l’obligation de le faire figurer – visible sur l’étiquette énergétique. Les notes vont de D à A+++, cette dernière étant la meilleure.

Notez qu’un appareil classé A+++ consomme entre un tiers et deux tiers d’énergie en moins qu’un appareil classé A ! Aussi, bien qu’ils soient plus chers à l’achat, le prix est très vite compensé par leur faible consommation et donc la réduction de la facture d’énergie.

De manière générale, préférez les appareils multifonctions, car leur consommation est bien souvent moins importante que celle des appareils pensés pour une seule utilisation.

Et si possible, privilégiez plutôt de sécher votre linge à l’air libre plutôt qu’avec un sèche-linge très énergivore.

5.   Sélectionner le bon cycle

Pour cette dernière astuce, jetez un œil à votre machine à laver ou votre lave-vaisselle. Vous pouvez aussi diminuer votre consommation d’énergie en choisissant un programme “éco” permettant de réduire la consommation d’eau, mais aussi celle d’électricité.

Un autre éco-geste consiste à choisir l’option “demi-charge” qui réduit la consommation d’énergie de votre machine lorsqu’elle n’est pas complètement remplie.

Enfin, vous pouvez opter pour le lavage à froid, c’est-à-dire un lavage à 30°C, pour le linge qui ne nécessite pas d’être lavé à plus de 40°C. D’ailleurs, ce cycle permet tout autant de retirer les tâches et les mauvaises odeurs.

CBD : est-il bénéfique pour la santé?

Depuis quelques mois, la vente et la consommation de CBD sont autorisées en France. Des conditions doivent toutefois être respectées pour éviter que le produit ne contienne du THC. CBD et THC sont tous deux des cannabinoïdes issus du cannabis, ou plus précisément du chanvre. Si le second engendre des effets psychotropes, le premier n’en cause pas. Il apporterait même divers bienfaits à notre organisme.

Le CBD c’est quoi ?

Lorsqu’on entend CBD, on pense immédiatement à drogue ce qui est assez logique. Pour ne plus faire l’erreur, découvrons ensemble qu’est-ce que le CBD cannabidiol et pourquoi il ne peut être considéré comme une drogue.

Le CBD est un cannabinoïde extrait du chanvre. Cette plante contient de nombreux types de cannabinoïdes, mais parmi eux, seul le THC (tétrahydrocannabinol) est considéré comme réellement nocif. C’est ce dernier qui engendre la sensation de planer lorsqu’on en consomme. A contrario, le CBD ne génère pas cet effet psychotrope. Il a même la propriété de le renverser puisqu’en en donnant à des personnes totalement « stone », ces dernières recouvrent assez vite leur état normal. Et ce n’est pas sa seule vertu …

Quelles sont les autres vertus du CBD ?

Etudié par de nombreux scientifiques, on a pu découvrir que le cannabidiol a de nombreuses vertus, toutes bénéfiques pour la santé. On sait effectivement que c’est un :

  • Neuroleptique : une consommation de CBD réduirait les symptômes liés à certaines maladies neurodégénératives comme la maladie de Parkinson ou la maladie d’Alzheimer.
  • Antiépileptique : le cannabidiol serait efficace pour traiter certaines formes d’épilepsie. C’est d’ailleurs dans ce contexte qu’un médicament antiépileptique, l’Epidiolex, a été produit.
  • Anxiolytique : une fois ingéré dans l’organisme, le CBD aide à chasser le stress et à réduire l’anxiété. Il serait également efficace pour soulager la dépression.
  • Antidouleur : le cannabidiol soulage les muscles et apaise les nerfs. Son effet calmant permet aux patients de mieux supporter la douleur.
  • Anti-inflammatoire : qu’il s’agisse d’inflammation au sein du corps ou sur la peau, le CBD est un traitement efficace. Son mode de consommation diffèrera selon les effets escomptés.
  • Aide efficace contre l’insomnie : grâce à son effet calmant, le corps bascule plus facilement vers le sommeil. Même la qualité du sommeil s’améliore puisqu’en étant totalement détendu, on n’a plus de sursauts au milieu de la nuit, on ne fait que rarement des cauchemars et bien sûr, on s’endort facilement.
  • Aide contre la nausée : une étude a effectivement démontré que le CBD permet de réduire la nausée et les vomissements causés par certains traitements comme la chimiothérapie. Un médicament, le Sativex, a également été développé dans ce contexte-là, mais il n’est utilisé qu’en complément d’un autre traitement anti-vomitif.

A part ces bienfaits, on sait aussi que le CBD améliore la concentration et aide à avoir plus de mémoire. Il s’avère également efficace lorsqu’il est utilisé en tant que substitut nicotinique durant le sevrage tabagique. On dit même qu’il peut se rendre plus qu’utile dans toutes formes de sevrage puisqu’en agissant sur le mental des patients, il les aide à supporter le manque et à se détendre.

Et un dernier bienfait important : le cannabidiol freinerait le développement, la multiplication et la métastase des cellules tumorales.

Comment consommer du CBD ?

Le CBD ne doit pas être fumé, car sa combustion produit des substances nocives. Voilà pourquoi on le retrouve sous différentes formes, sauf sous forme de cigarette à fumer. Parmi les plus courants sur le marché, on cite :

  • Les fleurs séchées et les graines de CBD : pendant longtemps, la consommation de fleurs de CBD a été interdite. Désormais, elle est autorisée, mais lesdites fleurs doivent provenir de variétés de chanvre autorisées par la législation européenne. On a même un catalogue qui répertorie ces différentes variétés. Pour les consommer, il faut en faire des infusions à boire.
  • L’huile de CBD : elle est extraite du plant de chanvre. On distingue trois types d’huiles : l’huile isolée avec des cristaux de CBD, l’huile Broad Spectrum et l’huile Full Spectrum. Cette dernière est interdite en France, car elle contient du THC ce qui n’est pas le cas des deux premières. Pour en consommer, on peut en déposer quelques gouttes sous la langue ou bien en incorporer dans les repas.
  • Les e-liquides au CBD : ils doivent être vapotés comme tous les e-liquides. Dans ce cas-ci, la consommation se fera par inhalation. Cette méthode est déconseillée si vous n’avez jamais fumé ou vapoté auparavant.
  • La résine, le pollen et le wax de CBD : ils peuvent tous être consommés ou bien vaporisés par le biais d’un vaporisateur spécial. Dans ce dernier cas, on fait aussi appel à l’inhalation.
  • Les produits alimentaires au CBD tels que bonbons, chocolats, biscuits, gâteaux … il suffit d’en manger.
  • Les produits cosmétiques au CBD : ils doivent être appliqués sur la peau. Dans ce cas-ci, on exploite surtout sa propriété anti-inflammatoire et donc contre les boutons ou le dessèchement de la peau.

Déménagement dans le 91 : pourquoi le confier à une entreprise ?

Opérer un déménagement dans de bonnes conditions requiert d’être disponible et de faire appel à une logistique adaptée. Il faut en effet mettre en place en amont un certain nombre de points organisationnels et s’assurer des moyens matériels et humains pour procéder dans les meilleures circonstances le jour J. Découvrez pourquoi il est fortement conseillé de confier son déménagement à une entreprise et vers qui se tourner dans le 91.

Pourquoi confier son déménagement à une entreprise du 91 ?

Avoir recours aux services d’un expert du déménagement n’est pas réservé qu’aux grandes entreprises. Les particuliers comme les professionnels s’entourent à juste titre de sociétés spécialisées afin de prendre en main l’organisation et la logistique.

Travailler avec une entreprise de déménagement permet de se dégager du temps pour se concentrer sur son activité principale tout en gardant un œil sur le déroulé des événements. Dans un premier temps, l’entreprise effectuera avec vous une analyse de votre situation, afin de vous proposer une offre comportant tous les services dont vous avez besoin à un prix adapté à votre budget. Puis elle prendra en main les étapes organisationnelles proprement dites du déménagement : choix de la date, moyens logistiques à mettre en œuvre, ressources humaines nécessaires, etc.

Une entreprise dont le siège est situé dans le département de l’Essonne (91) connaîtra parfaitement les spécificités locales. Elle saura vers qui vous orienter pour effectuer les procédures administratives préalables à votre déménagement, comme la demande d’autorisation d’occupation de la voie publique, qui varie selon les communes, les départements et les préfectures. Sa connaissance du terrain sera un réel plus, si elle travaille régulièrement dans le département 91, l’entreprise de déménagement bénéficie d’équipes qui connaissent le calendrier événementiel susceptible d’influencer votre déménagement, les dates et les horaires propices aux déplacements, ainsi que les itinéraires adaptés au passage d’un convoi de grand volume.

Quelle entreprise de déménagement dans le 91 choisir ?

Il est important de choisir un partenaire qui travaille localement depuis plusieurs années. À ce titre, privilégiez une entreprise de déménagement qui opère dans le 91, mais aussi dans les départements alentours comme le Val-de-Marne (94) et/ ou la Seine-et-Marne (77).

Avant d’effectuer un choix, vous pouvez vérifier certains points :

  • Son implantation ou ses interventions dans le 91.
  • Son panel d’offre et si elle propose des services modulables pour obtenir un déménagement sur-mesure.
  • Les moyens matériels et équipements mis à disposition (monte-meuble, camion avec chauffeur assermenté).
  • Si elle propose un accompagnement à chaque étape de votre déménagement : évaluation du volume à transporter, mise en place d’assurances, emballage, manutention.

Il est important de travailler avec une entreprise de déménagement basée dans son département, afin de pouvoir profiter de ses solutions de stockage et de garde-meubles en cas de besoin. Les particuliers seront soulagés de pouvoir y faire garder leurs cartons et leur mobilier avant ou après le déménagement (en cas de mauvaise estimation du volume du nouveau logement). Et les professionnels apprécieront pouvoir se rendre aisément au lieu de stockage pour accéder aisément à leurs fournitures de travail. Ils seront plus sereins en sachant leur matériel sous gardiennage professionnel.

Pour contacter Dani Déménagement, entreprise spécialisée qui travaille en Essonne (91), cliquez ici : https://www.danidemenagement.fr/