Combien coûte un élagage ?

Quand on plante des arbres sur notre propriété, les élaguer est une chose incontournable. En effet, il ne s’agit pas d’une obligation légale, mais nos plantes en ont vraiment besoin pour qu’elles soient en bonne santé ou pou qu’elles aient une belle forme. On procède ainsi à l’enlèvement des branches mortes, malades ou cassées, et on enlève tous les gourmands. Vu sous cet angle, on pourrait être tenté d’entreprendre les travaux par nos propres moyens. Toutefois, il nécessite vraiment l’intervention d’un élagueur professionnel. La question qui se pose est cependant celle de savoir combien doit-on débourser pour un élagage ? Cet article vous apportera la réponse à celle-ci.

Continuer la lecture de « Combien coûte un élagage ? »

Comment choisir le moment propice pour élaguer les arbres ?

L’élagage est une activité qui consiste en la coupe des branches d’arbres, à l’abattage, à la structuration de leurs formes pour plus d’esthétique et à leur entretien. Cette activité est toutefois exercée en prenant en compte l’espèce des plantes. Elle est aussi conditionnée par les conditions météorologiques et saisonnières. Dans ce qui suit, nous allons voir quand doit-on élaguer un arbre.

Continuer la lecture de « Comment choisir le moment propice pour élaguer les arbres ? »

Décès d’un proche : comment retrouver le sourire ?

Le deuil est une étape de la vie qu’il faut vivre un jour ou l’autre ! Retrouver son sourire après le décès d’un proche semble être impossible. Pour sortir de ces émotions qui vous emprisonnent et vous empêchent d’avancer, il est important, à un moment donné, de lâcher prise, de se ressourcer et de consentir. Voici quelques conseils pour illuminer votre vie après un deuil.

Continuer la lecture de « Décès d’un proche : comment retrouver le sourire ? »

Quel statut choisir pour son entreprise ?

Avant de lancer son entreprise, le créateur doit réfléchir au statut juridique à adopter. De façon naturelle, il n’existe pas de statut idéal, le chois est en fonction des certaines situations du créateur et de ses objectifs. Par ailleurs, le choix du statut juridique est très personnel. Les formes juridiques d’entreprise sont diverses et l’entrepreneur devra choisir entre l’EURL, la SASU, la SARL, la SAS, etc. Lequel de ces statuts adopter pour créer une entreprise ? Nos conseils pour faire le meilleur choix.

Les différentes formes juridiques

L’entreprise individuelle est la formule la plus souple puisqu’elle ne nécessite aucun capital social, pas d’associés, avec des formalités minimales. Quant à la responsabilité des pertes éventuelles sur l’ensemble de vos Biens, excepté les biens immobiliers, Ils devront être notifiés par acte notarié publié au Bureau des Hypothèques et dans un journal d’annonces légales.

La société en nom collectif demande au moins deux associés. Elle n’exige pas de  capital social minimal. Les associés sont tous responsables des dettes et sont soumis au régime fiscal et social des entrepreneurs individuels.

La Sarl nécessite au moins deux associés. Le capital est librement fixé sans aucun montant minimal. Votre responsabilité dans l’entreprise est fonction du montant de votre apport. Vos rémunérations sont soumises au régime fiscal des salariés. L’Eurl est une Sarl qui possède un seul associé.

Aucune structure n’est bonne ou mauvaise en soi. Avant d’opter pour tel ou tel statut juridique, il faut se poser les questions suivantes :

Quelle envergure souhaitez-vous donner à votre entreprise ?

Une entreprise de petite taille qui n’a pas de grand projet de développement, pourra opter pour une entreprise individuelle. Cette forme juridique semble être la mieux adaptée pour ce type de structure. Elle est rapide simple et peu couteuse.

Quand on crée son entreprise, il faut être vigilent et mettre en évidence la séparation du patrimoine et des responsabilités du gérant et de la société elle-même. C’est pourquoi il faut opter pour le statut EURL, SARL ou SAS.

En effet, si l’entreprise n’arrive pas à honorer ses dettes, seul le patrimoine de l’entreprise peut être saisi. Lorsqu’un créateur envisage un développement plus rapide, ou lorsque des investissements sont nécessaires, la création d’une société est plus appropriée.

Voulez- vous créer seul l’entreprise ou à plusieurs ?

Si vous souhaitez diriger seul votre entreprise, l’EIRL, l’EURL ou la SASU est la meilleure solution. L’EIRL est la plus facile à gérer et la plus accessible en termes de frais d’ouverture.

Si par contre vous souhaitez la diriger à plusieurs, il vous faut faire un choix entre la SARL et la SAS.

Toutefois, il n’existe pas de régime juridique parfait, le choix dépend essentiellement des priorités, des objectifs et du nombre de créateurs (seul ou à plusieurs).

Quelles sont vos priorités ?

Ici, il faudra prendre en compte certains domaines répondant à des critères distincts, à savoir le régime fiscal et le mode de fonctionnement adoptés par la société, la rémunération et protection sociale du gérant, etc.

Par exemple, le montant salaire des cotisations sociales du gérant de la société dépendra du statut de celle-ci.

La SARL impose un fonctionnement très réglementé qui est rassurant, mais peut-être un peu lourd et manque de souplesse pour une entreprise qui démarre.

Si la société SARL est dirigée par l’actionnaire majoritaire, celui-ci devient un travailleur non salarié.

Pour mieux fixer votre choix, vous pouvez recourir au service d’un professionnel de la comptabilité comme le cabinet Richard Sanchez.