L’industrie a encore de beaux jours

En Russie on compte plusieurs grandes sociétés spécialisées dans l’exploitation des ressources naturelles. UMMC est l’une de ces entreprises.

Regroupant 40 entreprises, la holding UMMC est présente dans le domaine du cuivre et dans d’autres marchés de minerais. Présente dans différentes régions de Russie, elle réalise une grande part de son activité dans les régions de l’Oural et de Sibérie.

Un exemple de l’économie russe

La Russie possède la plus grande superficie au monde, loin devant le Canada, les États-Unis et la Chine. Il s’agit d’un véritable atout pour la Russie, puisque ce vaste territoire renferme de nombreuses ressources naturelles : des minerais, du gaz, du pétrole, du charbon. Ces ressources représentent une part très importante de l’économie russe.

Mais encore faut-il exploiter ces ressources. À ce titre, la Russie peut s’appuyer sur de grandes entreprises à l’instar d’UMMC. Dirigé par l’homme d’affaires russo-ouzbek Iskander Makhmudov, le groupe UMMC réunit pas moins de 40 entreprises et compte plus de 80000 salariés.

Les entreprises UMMC interviennent dans différentes exploitations de minerais, principalement du cuivre, mais également du palladium, de l’argent, du charbon, de l’acier, de l’or, des diamants et du zinc.

L’une des forces d’UMMC c’est d’être présent de l’extraction jusqu’à la réalisation du produit fini. Grâce à cette grande diversité de marchés sur lesquels elle est présente, la holding d’Iskander Makhmudov possède un statut de leader sur tous ces secteurs, en sachant que les produits finis s’adressent à différentes industries : automobile, joaillerie, téléphonie mobile, médecine…

Une entreprise en lien avec son époque

À notre époque, une entreprise doit soit être spécialisée dans un marché de niche, soit diversifier ses activités, si elle veut résister dans le temps.

Le groupe UMMC l’a très bien compris, et sa stratégie de diversification lui assure cette stabilité. Notez qu’en plus des activités minières, UMMC intervient dans d’autres domaines, comme l’exploration spatiale.

Le groupe russe a également compris l’importance de l’image et du marketing à l’heure d’internet et des réseaux sociaux. Il prend soin de soutenir des œuvres caritatives, de préserver l’environnement, de sponsoriser des actions sportives, et de financer la culture.

UMMC prend aussi soin de ses travailleurs, en veillant à ce que chaque salarié puisse travailler dans les meilleures conditions.

Trouver le meilleur prêt pour investir dans l’immobilier en France

Vitrage avec verre de sécurité

L’emprunt immobilier est forcément un élément fondamental dans votre projet d’acheter une maison ou un appartement en France. Les taux sont toujours au plus bas et offrent ainsi des conditions idéales pour obtenir un prêt.

Toutefois, cela ne doit pas vous empêcher de comparer un maximum d’offre de prêt afin de trouver la meilleure solution.

Des taux particulièrement attractifs

Même si la tendance est à la hausse ces derniers temps, les taux des crédits immobiliers restent relativement bas.

Pour un emprunt de 30 ans, le taux moyen se situe à 1,80%. Pour 25 ans, il descend à 1,45%, tandis qu’il est de seulement 1,20% pour un prêt immobilier sur 20 ans. Et si votre apport est suffisamment élevé, vous pouvez même espérer des taux encore plus intéressants :

  • Emprunt sur 15 ans : 1%
  • Sur 10 ans : 0,75%
  • Sur 7 ans 0,65%

Grâce à ces taux faibles, le coût du crédit est nettement moins élevé ce qui vous permet de réduire la durée d’emprunt ou d’emprunter un montant plus élevé.

Ces taux sont également valables pour les non résidents qui désirent investir dans l’immobilier en France.

Quelle est votre capacité d’emprunt ?

Pour définir votre capacité d’emprunt, le banquier va calculer votre taux d’endettement qui ne doit pas dépasser 33%. Ce taux représente la part de vos charges mensuelles par rapport à vos revenus mensuels.

Les charges mensuelles regroupent le loyer, les remboursements de crédits en cours et les autres charges régulières (pension alimentaire…).

Les revenus réunissent votre salaire, les loyers perçus, et les autres revenus mensuels.

Pour résumer, vos charges ne doivent pas représenter plus de 33% de vos revenus. Au-delà, la banque a de fortes chances de refuser votre demande de crédit. Mais même en dessous de ce taux, la banque ne va pas forcément accepter votre demande.

En effet, elle va évaluer la stabilité de votre situation financière, ainsi que votre situation professionnelle. Autrement dit, il vaut mieux être en CDI qu’en CDD pour obtenir un prêt immobilier.

Comparer les banques

Vous n’êtes pas obligé de passer par votre banque pour effectuer votre prêt immobilier. Et même si son offre vous semble intéressante, il est indispensable d’étudier d’autres offres et de les comparer.

À l’instar d’un professionnel qui vous aidera à investir dans l’immobilier en France, le courtier vous aide à trouver la meilleure offre possible en fonction de votre projet et de votre situation. Notez que si finalement vous ne choisissez pas une offre proposée par le courtier, rien ne vous sera facturé de sa part.

La comparaison ne porte pas uniquement sur le taux, mais également sur le montant d’emprunt, sur la durée du crédit, sur le montant des mensualités, sur l’assurance, et sur les divers autres éléments qui entrent en jeu dans le coût d’un crédit.