Les contraintes liées aux travaux d’élagage

Les travaux d’élagage constituent un des travaux d’entretien d’un jardin. Ils améliorent nettement l’aspect des arbres et des arbustes. Ils permettent également d’encadrer au mieux leur croissance. Mais ces travaux sont des tâches à risque dont il faut laisser aux professionnels. Les opérations requièrent des expériences dans la taille et l’utilisation des outils. La sécurité reste également un domaine à maîtriser pour éviter les accidents pendant tous les travaux. Quelles sont réellement les contraintes des travaux d’élagage?

Quelles sont les contraintes pour les travaux d’élagage?

Ces contraintes désignent les difficultés souvent rencontrées pendant les travaux d’élagage. Les contraintes les plus ordinaires comprennent : le type et l’état de l’arbre ainsi que ses dimensions. Plus l’arbre vieillit, plus les opérations se compliquent. L’envergure, la hauteur et le nombre des branches à élaguer restent des paramètres à considérer également. Il existe aussi la gestion des déchets d’élagage, les difficultés d’accès et la présence d’un poteau électrique à proximité ou d’un cours d’eau.  

Les différents types d’élagage constituent également des contraintes de l’élagage. En général, il existe deux types : la taille raisonnée et la taille sévère. Le choix de la taille dépend de l’état physiologique de l’arbre. La taille raisonnée consiste à entretenir les arbres et arbustes de façon harmonieuse dans son environnement. Par contre, la taille sévère constitue une restructuration pour modifier leur forme. Elle est surtout utilisée pour la sécurité d’un lieu : à proximité des voies de circulation, près d’une ligne électrique de haute tension, etc.  

Et les contraintes majeures sont les exigences des lois et des normes sur les arbres. Il existe de réglementations locales selon les dispositions du Code civil. Il faut tenir 50 cm entre l’arbre et la limite séparatrice pour les plantations de basses tiges. Pour les hautes tiges de plus de 2 m, la distance équivaut à 2 m. La hauteur est mesurée depuis le niveau de sol et la distance au milieu de son tronc.  

Face à ces multiples contraintes à gérer sur le chantier, il est toujours plus prudent de solliciter l’intervention d’un élagueur professionnel. Il a déjà la capacité de résoudre les problèmes multidirectionnels des travaux d’élagage et il trouve diverses solutions pour y remédier. 

Quels sont alors les critères de sélection d’un bon élagueur?

Comme les travaux d’élagage demeurent une opération délicate, qui présente plusieurs contraintes sur site, vous devez choisir un élagueur sous une directive bien définie pour trouver celui qui satisfait le profil convenable. Il doit avoir effectué auparavant des chantiers de qualité avec des finitions irréprochables et des clients satisfaits. Il doit être capable de restaurer votre jardin après l’utilisation des engins comme les nacelles télescopiques. Cette remise en état doit figurer correctement dans son devis. Il doit posséder une immatriculation SIRET et un statut légal vis-à-vis de l’État. L’attestation à la souscription d’une garantie en responsabilité professionnelle doit être présente.

Et comme il assure des travaux très risqués, il doit disposer de tous les outils, équipements et matériels pour l’intervention : EPI, tronçonneuse, harnais, griffe, corde, etc. Il possède la connaissance sur la gestion du chantier et des sécurités : pose des barricades, installation des panneaux de signalisation, etc.