Les consignes de sécurité à suivre pour faire un élagage

Les arbres, arbustes et haies requièrent des travaux d’entretien périodiques. Ce sont essentiellement des travaux d’élagage qui visent à sécuriser, à soigner et à optimiser la croissance. Mais, ces travaux présentent un réel danger, et requièrent la mise en place de mesures de sécurité. Quelles sont les consignes que l’on doit suivre pour effectuer élagage en sécurité ? Voici quelques règles à respecter pour éviter les accidents sur une zone de taille.

La sécurisation du site d’intervention

Faire des travaux d’élagage demande une bonne préparation. En effet, il faut bien planifier les tâches et définir les mesures de sécurité nécessaires. Faire un état des lieux, et un repérage s’impose avant d’entamer la taille. Cette première étape vise à faire le tour de de l’arbre pour identifier les principaux facteurs de risques et de les sécuriser.

Concrètement, cela consiste à :

  • Vérifier si l’arbre empiète chez le voisin, et s’il déborde sur la voie publique. Il faut délimiter la zone d’intervention en posant des outils de signalisation de chantier comme un panneau, des cônes ou un ruban ;
  • Vérifier si l’arbre touche ou est à proximité de lignes du réseau électrique ou des lignes de télécommunications. En effet, et selon la distance, une autorisation au préalable peut être requise. Une coupure momentanée est parfois nécessaire ;
  • Vérifier si l’arbre est assez solide pour supporter un certain poids. Cela vise à identifier les branches où l’on peut s’appuyer ;
  • Vérifier s’il y a présence de mousses et d’insectes dangereux pour préparer les traitements et protections adéquats ;

La sécurisation de la zone de travail se poursuit en mettant en place des dispositifs de sécurité tels que les filets ou bâches pour éviter des accidents dus à des chutes de branches et de matériel.

Sécuriser le site d’élagage nécessite ainsi certaines connaissances pour éviter des accidents au cours de travaux. Il est alors important de confier les travaux à un professionnel expérimenté comme cette entreprise d’élagage dans les Cotes d’Armor.

L’utilisation de matériels adéquats

Comme l’élagage est une opération qui se déroule en hauteur, l’utilisation de matériel spécifique est préconisée pour faciliter les tâches. Un bon élagueur doit ainsi disposer d’outils et de matériels spécifiques, de qualités et répondant à des prescriptions normatives.

Il y a par exemple :

  • Ceux utilisés pour la grimpe et le déplacement dans l’arbre, tel que les échelles et les nacelles, le harnais, les cordes de rappel, les longes, les mousquetons, les poulies, les porte-outils, les griffes, et le nœud autobloquant ;
  • Ceux utilisés pour la taille, comme la scie manuelle à élaguer et la tronçonneuse d’élagage. Cette dernière doit être légère, maniable d’une seule main, et ayant plusieurs options de sécurité.

Le port d’équipement de protection

Pour renforcer les mesures de sécurité, le port des ÉPIS ou équipements de protection individuelle est plus qu’indispensable. 

L’élagueur doit ainsi porter :

  • Un casque forestier ;
  • Des lunettes de protection ;
  • Un vêtement de travail, à la bonne taille, renforcé et anti coupures ;
  • Un gilet de signalisation en cas d’intervention sur la voie publique ;
  • Des gants de protection anti coupure ;
  • Des chaussures de sécurité antidérapantes.

Avant toute intervention, vérifier le bon état du matériel et des E.P.I. doit être une priorité. Cependant, si vous n’avez pas ces matériels ni les compétences pour les utiliser, il est préférable de faire appel à un élagueur pour faire des travaux en toute sécurité.