La musique « lo-fi », un phénomène qui prend de l’ampleur

On peut la traduire en français par « musique basse fidélité » : avec la mode du rétro, la tendance « lo-fi » ne fait que progresser. Elle peut sembler venir d’une autre époque, mais elle est pourtant parfaitement contemporaine… Et plus que jamais actuelle ! Ces petites imperfections savamment dosées font le charme de titres légèrement crépitants, qui nécessitent parfois autant – sinon plus – de travail que des titres « haute fidélité ». Focus sur cette pratique qui peut devenir une source d’inspiration pour de nombreux musiciens, quel que soit leur niveau.

Un courant musical relativement récent

La musique lo-fi ou « basse fidélité » est apparue au cours des années 1980 sur le continent Américain, et plus précisément dans la sphère underground de la musique aux États-Unis. À l’époque, les artistes se réclamant de ce mouvement avaient pour habitude de mobiliser des méthodes d’enregistrement jugées « primitives » ou « sales », dans le but d’avoir un son spécifique, à l’opposé de la tendance « hi-fi » qui se développait avec la modernisation des studios d’enregistrement.

Plusieurs groupes qui flirtaient entre le punk et le psychédélique ont abordé ce style, des SexPistols à Sonic Youth, en passant par Neil Young et même la chanteuse Patti Smith.

Mais cette notion de « lo-fi » n’a plus tout à fait le même sens dans les années 2020. En effet, désormais, le courant a surtout inondé YouTube dans une optique légèrement différente. Les chansons « lo-fi » que l’on trouve désormais sur la toile se caractérisent généralement par un rythme plutôt lent, un côté « chill » (détente) évident et une certaine harmonie qui n’était pas forcément recherchée dans les années 1980.

Des chansons apaisantes : un besoin dans une société toujours plus stressante

Sur YouTube, les différentes chaînes qui font partie du mouvement « Lo-Fi » valorisent une vision plus apaisée du quotidien. Leur but ? Vous permettre, en écoutant leurs titres, de ralentir un peu la cadence et de vous relaxer avec des mélodies simples, qui prennent le contre-pied des productions ultra-perfectionnées réalisées par les artistes populaires.

Certaines chaînes de ce type rencontrent un succès étonnant : c’est le cas de « Chillhop Music ». Cette dernière compte plus de 3 millions d’abonnés et une communauté très active, qui commente et partage les contenus postés et contribue à faire connaître le mouvement au plus grand nombre.

Souvent associées à des images dans le style « anime japonais », les chansons font la part belle aux images réconfortantes et à l’atmosphère « comme à la maison ». Elles s’autorisent de conserver certaines erreurs ainsi que des bruits ambiants qui pourraient être considérés comme des parasites.

Comment créer ses propres musiques Lo-Fi ?

La musique Lo-Fi semble si simple dans sa conception qu’on a tendance à croire que n’importe qui peut en créer et enregistrer ses propres titres. Dans les faits, il est vrai que les artistes de cette mouvance valorisent une image décomplexée de l’enregistrement, tout en prônant qu’on peut créer quelque chose sans investir dans du matériel extrêmement onéreux.

Malgré tout, pour rencontrer le succès avec une chanson Lo-Fi, vous devez maîtriser parfaitement votre instrument, et pourquoi pas prendre des cours de musique à domiciledans le but de vous perfectionner. De plus, s’il est possible de conserver quelques imperfections et même de vous en servir comme arguments pour valoriser vos créations, vous ne devez pas choisir n’importe lesquelles – chaque démarche entreprise doit avoir un sens !

Et si vous voulez profiter du succès de cette tendance sur YouTube, n’oubliez pas d’associer à votre musique des images adaptées, également tournées vers la simplicité et la détente, en vous inspirant de ce que font les autres… sans oublier d’y apporter votre touche personnelle !