Intégrer un dispositif d’accessibilité PMR chez soi

Nous rêvons tous de vivre dans un super appartement ou une maison. La plupart des personnes franchissent même le pas de l’achat pour y passer une partie ou toute leur vie dans un logement. Mais pour diverses raisons (maladie, accident de la vie, âge, etc.), un logement que nous estimons adapté à notre besoin à une période de notre vie ne l’est peut-être plus du tout quelques années plus tard.

Peu importe ce qui réduit notre mobilité, notre souhait reste de pouvoir vivre au quotidien et de façon autonome. Pour cela, la solution la plus courante est d’aménager son intérieur avec un dispositif d’accessibilité PMR, et si cela n’est pas possible, de déménager dans un logement adapté à notre besoin.

Avant de chercher un nouveau logement, il est recommandé de faire le tour de l’ensemble des dispositifs existants pour aménager votre logement et ainsi continuer à garantir votre autonomie au quotidien.

Un large choix de dispositifs

Il existe de nombreux dispositifs pour faciliter l’accès aux personnes à mobilité réduite. Si vous ne savez pas par où commencer, le plus simple reste de faire appel à un professionnel spécialisé dans ce domaine.

Alors, lequel choisir ? Cela dépendra de nombreux éléments comme votre handicap et surtout l’espace à votre disposition pour l’installation d’un tel dispositif.

Parmi les produits phares, nous pouvons citer le fauteuil / siège monte-escalier. C’est en effet le dispositif le plus souvent utilisé. Il s’adapte à beaucoup de situations, que vous soyez en appartement ou en maison, mais aussi à n’importe quel type d’escalier.

Pour les personnes en fauteuil roulant, la plateforme monte-escalier peut être une bonne alternative. Elle permet de monter les escaliers sans quitter votre fauteuil roulant limitant ainsi les risques de chute lors des transferts. Elle a aussi l’avantage de pouvoir plier la plateforme quand elle n’est pas utilisée, limitant ainsi son encombrement.

Dans le même fonctionnement, la plateforme élévatrice fonctionne de la même manière, mais monte de la même façon qu’un ascenseur. Un dispositif idéal pour monter de petits escaliers.

Si votre logement vous le permet, la mise en place d’un élévateur vertical domestique (qui est tout simplement un ascenseur pour particulier) peut aussi être envisagée. Mais ce dispositif est très peu mis en place, car il demande de gros travaux et une place non négligeable pour sa mise en œuvre.

Des dispositifs le plus souvent coûteux

Aménager son logement nécessite un certain budget. Malheureusement, l’installation d’un dispositif pour personnes à mobilité réduite est souvent une nécessité, et laisse donc peu le choix de le mettre en place ou non.

Afin de soulager de tels travaux, de nombreuses aides peuvent alléger un peu la facture finale. Cela passe par des crédits d’impôts ou des subventions comme de l’ANAH (Agence Nationale pour l’Amélioration de l’Habitat) qui peut couvrir jusqu’à 70 % des coûts des travaux (dans la limite de 8 000 €). Nous vous invitons aussi à vous renseigner auprès des services de l’État (département, région, etc.).

Enfin, n’hésitez pas à demander conseil auprès des professionnels du secteur qui sont logiquement au courant de l’ensemble des possibilités de financement pour chacun des dispositifs (le plus souvent, il s’occupe même de l’ensemble des démarches administratives pour les obtenir et le déduire directement de votre facture finale).