Différence entre VTC et VTT aménagé pour randonnée

Le vélo tout-terrain ou VTT (anciennement « mountain-bike ») est le type de vélo le plus répandu sur le marché actuellement. Il est très polyvalent par sa solidité, sa maniabilité et sa simplicité d’utilisation. Il permet de passer dans de nombreux chemins et donne un sentiment de liberté par rapport au vélo de route et au VTC.

Le VTT aménagé

Certains sont tentés d’aménager le VTT standard en vélo de voyage, ce qui est possible moyennant un bricolage pas toujours aisé. Cette solution se fait au détriment du confort de position. En effet, la géométrie d’un cadre VTT diffère de celle d’un vélo de randonnée. La boite de pédalier est surélevée tout comme le centre de gravité, le cadre est bien plus petit et ne permet pas d’adapter un cintre classique facilement. À l’heure actuelle, il est difficile de trouver autre chose qu’un VTT en aluminium (plus difficilement réparable en cas de casse) avec fourche avant suspendue (problèmes de fixation des sacoches à l’avant, poids et technologie supplémentaires). Seuls quelques modèles bas de gamme ont un cadre en acier, mais de moindre qualité…

Il est également possible de faire évoluer ces vélos en installant un kit d’assistance électrique. Ainsi on obtient un vélo tout terrain avec assistance électrique (VTTAE).

Le VTC ou vélo tout-chemin

Après avoir réalisé que la majorité des VTT en circulation roulaient surtout sur le goudron et, occasionnellement, sur des chemins, les fabricants de cycles ont proposé des modèles permettant une utilisation mixte, c’est-à-dire aussi bien en ville qu’à la campagne. Équipé de roues de 700 à pneus larges (32 mm) et d’un guidon semblable à ceux d’un vélo tout-terrain, il a généralement des accessoires que l’on trouvait autrefois facilement sur les bicyclettes, mais que la mode du VTT avait eu tendance à faire disparaitre, tels un système d’éclairage, des garde-boues et surtout des porte-bagages. Les cadres de ces vélos possèdent des attaches, au moins à l’arrière, pour fixer des bagages alors que le concept du VTT, à son origine, est de rouler non chargé. Le VTC est peut-être parfois moins solide que le VTT, néanmoins il a les mêmes caractéristiques de position. Il convient aux voyages sur routes asphaltées et bons chemins, avec un chargement modéré. Du fait de l’apparition des VTT équipés en roues de 700C (appelées parfois 29 pouces) et de la plus grande solidité des roues de cette taille, les pneus de 700C sont de plus en plus populaires partout dans le monde. En conséquence, ils deviennent plus pratiques pour des longs voyages vélo.

Un vélo de randonnée pour 400 €

Un vélo de randonnée solide, adapté et capable de faire de nombreux kilomètres pour un prix compétitif… C’est possible. Celui qui est décrit ci-dessous, monté et utilisé par un jeune cyclo-voyageur qui a parcouru des pistes et des routes difficiles, sans aucun problème pour un prix particulièrement compétitif. Le vélo décrit a été aménagé à partir d’un VTT, mais il peut être réalisé partir d’un VTC (même s’il existe moins d’occasion).

Vélo de randonnée légère

Faites l’expérience la prochaine fois que vous partez pour un week-end vélo. Sortez vos quatre sacoches, même si vous n’avez pas besoin de toute leur contenance. Eh bien ces quatre sacoches seront pleines lors de votre départ, le cyclo-voyageur ayant horreur du vide.

Fort de ce constat, beaucoup de cyclo-voyageurs optent pour la technique opposée : ils prennent une grande sacoche de selle ou/et de guidon et prennent juste le minimum de bagages. Ils dorment plus souvent l’hôtel ou avec un sur-sac de couchage et ne partent généralement pas plus de 15 jours. À l’exception du vélo de course, toujours mal adapté à la randonnée, différents modèles de vélo s’offrent à eux :

  • D’abord, le VTC, le plus fin et le plus léger, à condition de pouvoir y monter au moins un porte-bagages et, éventuellement, des garde-boues. Les marques Scott et Giant proposent un large choix.
  • Vient ensuite le vélo guidon de course. Pour cela, le vieux vélo mi-course peut éventuellement faire l’affaire s’il a été bien révisé et s’il s’agit d’un modèle de qualité.
  • Le vélo de cyclo-cross revient en force. Il s’adapte à la petite randonnée, à condition de changer les pneus. Il existe d’ailleurs des fabricants qui proposent des modèles de randonnée à partir de leurs modèles de cyclo-cross (notamment Giant).

Enfin, le vélo de cyclotourisme est particulièrement adapté, bien qu’il soit rare en série. Remarquons tout de même que la marque Intersport vend un vélo équipé en pneus de 700x28c avec garde-boue. Cela montre sans doute que ce type de vélo revient à la mode et qu’il y aura plus de choix dans les années venir.