Découvrez l’histoire de la bière

La bière est une des boissons les plus anciennes de l’histoire. Elle était déjà consommée il y a 6 000 ans. Cette boisson alcoolisée a traversé les siècles, avec de nouvelles recettes au fil du temps. Découvrez à travers cet article son histoire et son évolution.

Ancienne Égypte

Avant la vente de bière belge en ligne, il y a eu de nombreuses étapes et phases pour que celle-ci se démocratise mondialement. C’est l’une des boissons alcoolisées les plus anciennes.  Les premières traces de son existence remontent à environ 4000 ans avant J.-C. en Mésopotamie. Des tables d’argile babyloniennes portent des inscriptions détaillant la préparation d’une boisson alcoolisée à base de céréales, boisson désaltérante, mais aussi utilisée en offrande aux divinités. On l’utilise même comme thérapie.

Antiquité

Les Grecs et les Romains, grands amateurs de vin, ne s’intéressent guère à la bière. Pour les Gaulois, la bière ou Cervisia (Cervoise en l’honneur de Cérès, la déesse des moissons) est une véritable potion magique. Les Gaulois sont aussi les inventeurs du tonneau permettant de mieux contrôler la fermentation et le stockage de la cervoise. La recette ressemble étrangement à celle que l’on connaît aujourd’hui et cette boisson était fortement aromatisée (miel, épices et plantes aromatiques).

Moyen-Âge

C’est seulement à partir du XIIème siècle qu’apparaît le houblon dans la fabrication de la bière, plante qui amène son amertume, mais aussi ses vertus antiseptiques. La fabrication se complexifie de plus en plus. La bière connaît un nouvel essor grâce aux moines qui en deviennent de vrais experts au sein des abbayes dont on connaît encore les noms à notre époque. La bière se popularise dans le nord, notamment chez les anglo-saxons. Charlemagne, par souci de qualité, confère le monopole de la fabrication de la bière aux moines. Les laïcs s’adonnant à cette pratique devaient s’acquitter d’une taxe : le droit de Gruyt qu’il reversait aux moines.

Révolution industrielle

En 1854, Louis Pasteur met en lumière l’existence de micro-organismes dans la levure. Les recherches scientifiques à ce sujet vont permettre de davantage maîtriser le processus de la fermentation alcoolique. Cette grande avancée va permettre d’améliorer les conditions sanitaires des brasseries, afin de produire une boisson plus saine et avec un meilleur goût.

Pour les brasseurs et tous les amoureux de la bière, c’est une véritable révolution ! Cette boisson fragile peut maintenant être conservée et consommée loin de son lieu de fabrication. Le développement de la verrerie, des appareils de filtration, du soutirage sous-pression, de l’embouteillage et de la réfrigération permet d’accroître la qualité et la production.

Aujourd’hui

En 2013, aux États-Unis, on compte plus de 2400 brasseries artisanales, il s’en ouvre une par jour. La majorité des Américains vit à moins de 17 km d’une brasserie.

La consommation de bière dans le monde atteint les 177 milliards de litres chaque année soit plus de 5600 litres chaque seconde. La Chine, avec plus de 42 milliards de litres de bière consommés, reste le plus grand pays consommateur de bière au monde pour la septième année consécutive depuis 2003. Mais la palme de la consommation de bière par habitant revient aux Tchèques avec près de 150 litres par an, loin devant la Belgique (74 litres/hab/an) et la France (30 litres/hab/an). C’est une boisson que l’on trouve dans le monde entier et qui fait vivre toute une économie.

Le goût de la bière s’adapte en permanence à une nouvelle clientèle. Le brassage de la bière et la distribution se font à une plus grande échelle. C’est ainsi que nous en arrivons à la bière d’aujourd’hui, une bière aux goûts variés et consommée dans les quatre coins du monde. Les micro-brasseries se multiplient partout sur les territoires et font naître une véritable passion pour ce nectar.