Les données peuvent être collectées lors d’un paiement en ligne !

De nos jours, payer les achats via une carte bancaire est devenu très courant. D’ailleurs, beaucoup de gens pensent que c’est l’un des moyens de paiement le plus sûr. Mais est-ce vraiment le cas ? N’y a-t-il pas de données personnelles prélevées lors de ce mode de paiement ? Ce dernier, ne présente-t-il pas des risques pour notre vie privée ? Vous en saurez davantage à l’issue de cette rubrique avec la juriste Claire Sambuc.

Dans quelles situations peut-on se servir d’une carte bancaire comme mode de paiement ?

De nos jours, de nombreuses situations nous demandent de nous servir de notre carte bancaire. À ce moment-là, de nombreuses données sont collectées. En effet, ces dernières serviront pour s’acquitter des frais en contrepartie d’un bien ou d’un service.

Elles servent également pour le règlement d’un abonnement via une souscription sur Internet. Enfin, recourir à un paiement via une carte bancaire est très demandé avec les ventes en ligne ou à distance. Effectivement, les autres modes de paiement sont plus complexes vu que le client ne se trouve guère en face du vendeur.

La plupart du temps, on propose à la personne mandataire de la carte d’autoriser la sauvegarde des informations relatives à celle-ci. Cela facilitera d’autres achats ultérieurs. Toutefois, un consentement au préalable est de rigueur.

L’e-commerçant est aussi tenu de mettre en place, sur son site, un moyen permettant de retirer l’argent sans que des frais soient demandés.

Enfin, les données issues d’une carte bancaire pourront servir à éviter les fraudes au moment des paiements via une carte.

Quelles sont les informations requises lors d’un paiement via une carte bancaire ?

claire sambuc

Les données relatives à une carte bancaire peuvent relever de notre vie privée. Autrement dit, elle renferme de nombreuses données personnelles. Toutefois, ces données pourront être demandées lors d’une transaction via une carte bancaire.

En effet, lorsque vous procédez à un achat et que vous avez choisi de payer par carte bancaire, on pourra vous demander :

  • le numéro ou l’indication de la carte
  • la date où elle expirera
  • un cryptogramme qu’on peut voir visuellement

Cependant, il y a des transactions ne demandant aucune collecte de données relatives à l’identité du propriétaire de la carte. C’est le cas d’un commerçant effectuant une vente en ligne. Il ne doit en aucun cas, demander à son client de lui transmettre un double de sa carte de paiement. Cette situation est toujours valable même si le commerçant n’arrive guère à identifier le cryptogramme visuel. Il en va de même pour les numéros de carte masqués.

Comment pourrait-on procéder à la conservation des données d’une carte bancaire ?

Le propriétaire de la carte bancaire doit être toujours informé de tout usage de sa carte bancaire. Cette mesure émane de la CNIL. Elle a été prise pour éviter tous les risques pouvant faire l’objet d’usage frauduleux de la carte.

D’autres mesures ont été également prises par la CNIL à l’encontre de toutes les entités qui choisissent le paiement via une carte bancaire. Parmi celles-ci, figure la mise en place d’un procédé permettant de faire une authentification de la personne détentrice de la carte. De tels dispositifs garantiront le fait que c’est vraiment le propriétaire qui se sert de la carte pour une transaction à distance.

Pour ce faire, quelques mesures de sécurité sont de mise :

  • il faut masquer le numéro de la carte, en partie ou en totalité, au moment où il sera affiché ou stocké ;
  • il faut remplacer le numéro par un autre qui n’a aucune signification ;
  • il faut limiter au maximum toute traçabilité permettant de détecter les accès ou les utilisations non autorisées des données.

Toutefois, la CNIL recommande de ne pas procéder au stockage des informations personnelles des clients dans des terminaux (ordinateur, Smartphone, etc.). Ces derniers n’assurent guère la sécurisation des données.

Pour conclure, l’existence des cartes bancaires facilite notre vie quotidienne. En effet, on ne serait plus obligé de nous déplacer pour régler certains frais relatifs à nos achats et nos abonnements. Cependant, son usage doit se faire en tenant compte de certaines mesures de sécurité. Cela nous éviterait de nombreux risques de fraude et de vol.

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *