Assister au cours de pilotage drone à Clermont-Ferrand

Piloter un drone est un métier indépendant, et maintenant que la technologie est à portée de tout le monde, le drone est un outil efficace pour animer des évènements. Il faut un diplôme pour piloter un drone. Voici les parcours à suivre, et nous allons découvrir le déroulement du stage à Clermont-Ferrand.

Les règlements à propos de pilotage de drone

On ne peut pas survoler sur n’importe quel ciel. Il faut vérifier si la région autorise l’usage de ce drone, faites une demande à la préfecture si vous voulez utiliser un drone. Les drones ne peuvent pas survoler au-dessus d’une foule de personnes. Il représente un danger pour eux. Il faut également respecter la hauteur de vol, environ 150 m du sol. Sachez qu’il y a des zones interdites au drone, par exemple des bases militaires ou une résidence privée. On ne peut pas piloter un drone la nuit, et il faut toujours un contact visuel du pilote. Si c’est possible, une deuxième personne assure le côté technique de ce vol. Il est marqué dans le règlement d’un drone, que si le pilote enfreint ne serait-ce qu’une seule ligne du règlement, il payera une amende qui pourrait grimper jusqu’à 75 000 euros plus une peine d’emprisonnement. Dans ce cas, ne laissez pas traîner votre drone à la portée des enfants surtout. Il faut une autorisation de port de drone.

Apprendre à piloter un drone

Nous sommes avec Paul, un pilote de drone professionnel qui se charge d’encadrer les débutants au cours de pilotage drone à Clermont Ferrand. Nous sommes sur un terrain de rugby, où le drone est autorisé. Un drone est composé de deux éléments, la partie télécommande et le drone en question. Il est important de paramétrer le réseau du drone et de sa télécommande. Le drone doit aussi se connecter par GPS. D’ailleurs, un signal est émis par la manette pour confirmer que le drone est connecté et qu’il est sur GPS. La connexion du drone au système GPS est très importante, car au cas où au cours de son envol, il perd le signal, il retourne automatiquement vers son point de départ. Pour démarrer les hélices du drone, il suffit de le régler avec les deux joysticks sur la manette et en l’occurrence, on les dirige en mouvement diagonal vers l’intérieur. Et une fois que le drone commence à tourner ses hélices, vous pouvez le monter en dirigeant le joystick vers le nord. Le drone monde, et quand vous lâchez la main, il reste immobile.

Guider le drone

Le stick droit est le plus pratique. Vous suivez la direction de la boussole, quand il vous guide le stick au nord, le drone va tout droit devant lui, vous tournez à gauche, il y va dans cette direction, et à droite de même, et au sud, c’est la marche arrière. Pour le stick gauche, le guidage est un peu complexe. Si on penche le stick vers le devant, le drone monte, et vers l’arrière, le drone descend. Pour la direction des deux côtés, il s’agit du pivotement du drone. Et attention, si le drone a fait le tour et qu’il est face à nous, la commande du stick de droite sera inversée.

Rien n’est si compliqué, il faut juste quelques entraînements pour mieux s’habituer et beaucoup de réflexion afin de ne pas égarer le drone sur un arbre.