Tout ce que vous devez savoir sur la 5G !

La technologie 5G est la prochaine génération de connectivité Internet mobile. Elle offre des vitesses plus rapides et des connexions plus fiables sur les smartphones et autres appareils. Les réseaux 5G contribueront à alimenter une montée en puissance considérable de la technologie Internet des objets, Daniel S. Ils fourniront également l’infrastructure nécessaire pour transporter d’énormes quantités de données, ce qui permettra de créer un monde plus intelligent et plus connecté.

Les réseaux 5G commencent déjà à apparaître et devraient être lancés dans le monde entier d’ici 2020, en collaboration avec les technologies 3G et 4G existantes pour fournir des connexions plus rapides qui restent en ligne où que vous soyez.

Continuer la lecture de « Tout ce que vous devez savoir sur la 5G ! »

Comment brancher une prise électrique?

Comment brancher une prise électrique?

Chez soi, certains espaces sont sombres et pas mis en valeur. Il suffit de poser une nouvelle prise électrique pour en ajouter de la chaleur. Le branchement d’une nouvelle prise électrique permet de transformer véritablement une pièce. Même en traçant un plan de travail et en respectant toutes les normes de sécurité, cette opération est assez facile à réaliser et ne prendra que quelques heures.

Découvrez, étape par étape, comment brancher une prise électrique !

Brancher une prise électrique : Les étapes à suivre

Pour procéder à une installation d’une prise électrique, on doit suivre toutes les étapes nécessaires pour cette réalisation et se munir du matériel nécessaire pour cette opération. Cependant, il faut prendre en compte de quelques conseils nécessaires pour effectuer cette affaire avec succès. Premièrement, il ne faut pas oublier de débrancher le courant en abaissant le disjoncteur général de l’habitation avant toute manipulation. Deuxièmement, il ne faut pas oublier de s’assurer de la mise hors tension de la prise sur laquelle on va travailler en s’aidant d’un voltmètre. Troisièmement, il faut garder les mains et les outils secs tout au long du branchement. Toutefois, si on n’arrive pas à réussir la mission soi-même, il est recommandé de faire appel à un Electricien Lyon professionnel.

Étape 1 : Établir une alimentation électrique de l’intérieur vers l’extérieur

Pour procéder à cette étape, on part d’une prise électrique existante à l’intérieur. Depuis cette dernière, on peut orienter l’électricité vers l’extérieur. 

  • Démonter provisoirement la prise électrique intérieure existante.
  • Percer un trou depuis le trou de la prise intérieure vers l’extérieur.
  • Percer le trou en orientant la mèche doucement vers le bas dans l’objectif que l’eau ne puisse pas pénétrer par ceci.
  • Tirer le câble à travers le mur avec la mèche, dénuder-le et relier-le à la prise.

Étape 2 : Installer le boîtier de la prise électrique

Pour installer le boîtier de la prise électrique, il suffit de suivre une démarche bien précise.

  • Déterminer la hauteur de la prise de courant et s’assurer de poser le boîtier électrique bien droit face au mur.
  • Fixer le boîtier de la prise solidement au mur à l’aide de chevilles et de vis.
  • Insérez le câble électrique dans le boîtier par la partie inférieure à l’aide d’un presse-étoupe.
  • Tirer le câble vers le haut du boîtier de votre prise.
  • Visser le presse-étoupe afin qu’il serre bien le câble et ferme l’ouverture convenablement.
  • Essayer de dénuder 15 centimètres de son câble.

Étape 3: Réaliser les branchements intérieurs

En arrivant à cette étape, on travaille avec un boîtier double qui dispose d’un interrupteur qui a pour rôle d’allumer et d’éteindre la prise dans la moitié supérieure. Cet interrupteur fonctionne en s’adaptant aux besoins. Pour réussir cette étape, il faut suivre cette démarche.

Comment éviter la panne de batterie cet hiver ?

L’hiver met à rude épreuve les batteries car elles sont très sollicitées : phares, chauffage, sièges chauffants… Et les basses températures réduisent leurs performances. C’est pourquoi il vaut mieux prendre les devants. Découvrez quelques conseils pour que votre batterie survive aux basses températures.

L’hiver est la période la plus difficile pour les batteries. Nombreuses d’entre elles, sont souvent trop faibles et ont des réserves insuffisantes pour que le moteur démarre par temps froid. Le moteur d’une voiture a besoin en général d’une batterie chargée à plus de 75 % pour démarrer sans sourciller. Or, le froid et températures très basses diminuent la puissance de la batterie et l’empêchent de se recharger convenablement. Les batteries plus anciennes qui n’arrivent plus à se recharger correctement sont dès lors les premières à succomber aux assauts du froid.

Conseils pour éviter que votre batterie vous lâche

Une batterie a une durée de vie moyenne de 4 ans (selon le type et l’usage). Mais pour affronter le froid, elle a besoin d’un tiers de puissance de plus.

Faites contrôler votre batterie chez un garagiste qui vous conseillera, ou non, de la remplacer. Aux premiers signes de faiblesse au démarrage, faites-la changer sans hésiter.

Cela vous évitera de passer un hiver à vous faire à un spécialiste de dépannage remorquage voiture.

Selon l’intensité du froid, vous pouvez recharger complètement votre batterie, tous les 2 ou 3 jours. Pour cela, il suffit de rouler au moins 25 kilomètres, de préférence sur autoroute, sans s’arrêter.

Faire tourner longuement le moteur à l’arrêt ne sert pas non plus à recharger une batterie affaiblie par le froid. Bien sûr, pour protéger au maximum les batteries, L’idéal est d’avoir un garage ou un endroit abrité du vent. Le cas échéant, les jours les plus froids, recouvrez le capot d’une couverture.

Un revêtement de sol isolant (comme un panneau d’isolation étendu par terre) limitera également le rayonnement du froid provenant d’un sol gelé.

Vérifiez l’état de propreté des cosses de la batterie : grattez-les au besoin avec une brosse métallique.

Démarrage difficile : comment faire ?

Voici quelques conseils pratiques :

Allumez vos phares avant de démarrer le moteur, afin d’activer la batterie. Bien entendu, cette procédure ne fonctionne que pour des véhicules sans allumage automatique des phares.

Lors du démarrage, éteignez les phares et éléments énergivores, tels que le chauffage, la radio, le système de dégivrage, le chauffage du siège, les essuie-glaces … de façon à avoir le plus d’énergie possible au moment de la mise en route.

Si votre auto refuse de se réveiller, Appuyez sur la pédale d’embrayage en démarrant. Ne forcez surtout pas le moteur s’il ne démarre pas tout de suite. Faites quelques essais brefs et répétés plutôt que d’insister trop longuement.

En cas de problème au démarrage, vous pouvez aussi essayer la bonne vieille méthode qui consiste à pousser la voiture ou utiliser les câbles de démarrage. Cependant n’utiliser les câbles que si vous savez ce que vous faites car vous pourriez vous pourriez vous blesser ou endommager le véhicule dans le cas contraire.

Les différents choix de réfrigérateur américain

Le réfrigérateur s’adapte à votre style de vie. Vivez-vous dans un studio, un appartement ou une maison? Vivez-vous seul, en couple, avec ou sans enfants? Vous êtes cuisinier Mangez-vous beaucoup de produits congelés? Quel est le volume et la disposition de votre cuisine? Quel est votre budget ? De vos réponses viendront des pistes pour choisir votre type de réfrigérateur.

Continuer la lecture de « Les différents choix de réfrigérateur américain »

Différence entre VTC et VTT aménagé pour randonnée

Le vélo tout-terrain ou VTT (anciennement « mountain-bike ») est le type de vélo le plus répandu sur le marché actuellement. Il est très polyvalent par sa solidité, sa maniabilité et sa simplicité d’utilisation. Il permet de passer dans de nombreux chemins et donne un sentiment de liberté par rapport au vélo de route et au VTC.

Le VTT aménagé

Certains sont tentés d’aménager le VTT standard en vélo de voyage, ce qui est possible moyennant un bricolage pas toujours aisé. Cette solution se fait au détriment du confort de position. En effet, la géométrie d’un cadre VTT diffère de celle d’un vélo de randonnée. La boite de pédalier est surélevée tout comme le centre de gravité, le cadre est bien plus petit et ne permet pas d’adapter un cintre classique facilement. À l’heure actuelle, il est difficile de trouver autre chose qu’un VTT en aluminium (plus difficilement réparable en cas de casse) avec fourche avant suspendue (problèmes de fixation des sacoches à l’avant, poids et technologie supplémentaires). Seuls quelques modèles bas de gamme ont un cadre en acier, mais de moindre qualité…

Il est également possible de faire évoluer ces vélos en installant un kit d’assistance électrique. Ainsi on obtient un vélo tout terrain avec assistance électrique (VTTAE).

Le VTC ou vélo tout-chemin

Après avoir réalisé que la majorité des VTT en circulation roulaient surtout sur le goudron et, occasionnellement, sur des chemins, les fabricants de cycles ont proposé des modèles permettant une utilisation mixte, c’est-à-dire aussi bien en ville qu’à la campagne. Équipé de roues de 700 à pneus larges (32 mm) et d’un guidon semblable à ceux d’un vélo tout-terrain, il a généralement des accessoires que l’on trouvait autrefois facilement sur les bicyclettes, mais que la mode du VTT avait eu tendance à faire disparaitre, tels un système d’éclairage, des garde-boues et surtout des porte-bagages. Les cadres de ces vélos possèdent des attaches, au moins à l’arrière, pour fixer des bagages alors que le concept du VTT, à son origine, est de rouler non chargé. Le VTC est peut-être parfois moins solide que le VTT, néanmoins il a les mêmes caractéristiques de position. Il convient aux voyages sur routes asphaltées et bons chemins, avec un chargement modéré. Du fait de l’apparition des VTT équipés en roues de 700C (appelées parfois 29 pouces) et de la plus grande solidité des roues de cette taille, les pneus de 700C sont de plus en plus populaires partout dans le monde. En conséquence, ils deviennent plus pratiques pour des longs voyages vélo.

Un vélo de randonnée pour 400 €

Un vélo de randonnée solide, adapté et capable de faire de nombreux kilomètres pour un prix compétitif… C’est possible. Celui qui est décrit ci-dessous, monté et utilisé par un jeune cyclo-voyageur qui a parcouru des pistes et des routes difficiles, sans aucun problème pour un prix particulièrement compétitif. Le vélo décrit a été aménagé à partir d’un VTT, mais il peut être réalisé partir d’un VTC (même s’il existe moins d’occasion).

Vélo de randonnée légère

Faites l’expérience la prochaine fois que vous partez pour un week-end vélo. Sortez vos quatre sacoches, même si vous n’avez pas besoin de toute leur contenance. Eh bien ces quatre sacoches seront pleines lors de votre départ, le cyclo-voyageur ayant horreur du vide.

Fort de ce constat, beaucoup de cyclo-voyageurs optent pour la technique opposée : ils prennent une grande sacoche de selle ou/et de guidon et prennent juste le minimum de bagages. Ils dorment plus souvent l’hôtel ou avec un sur-sac de couchage et ne partent généralement pas plus de 15 jours. À l’exception du vélo de course, toujours mal adapté à la randonnée, différents modèles de vélo s’offrent à eux :

  • D’abord, le VTC, le plus fin et le plus léger, à condition de pouvoir y monter au moins un porte-bagages et, éventuellement, des garde-boues. Les marques Scott et Giant proposent un large choix.
  • Vient ensuite le vélo guidon de course. Pour cela, le vieux vélo mi-course peut éventuellement faire l’affaire s’il a été bien révisé et s’il s’agit d’un modèle de qualité.
  • Le vélo de cyclo-cross revient en force. Il s’adapte à la petite randonnée, à condition de changer les pneus. Il existe d’ailleurs des fabricants qui proposent des modèles de randonnée à partir de leurs modèles de cyclo-cross (notamment Giant).

Enfin, le vélo de cyclotourisme est particulièrement adapté, bien qu’il soit rare en série. Remarquons tout de même que la marque Intersport vend un vélo équipé en pneus de 700x28c avec garde-boue. Cela montre sans doute que ce type de vélo revient à la mode et qu’il y aura plus de choix dans les années venir.