Décès d’un proche : comment retrouver le sourire ?

Le deuil est une étape de la vie qu’il faut vivre un jour ou l’autre ! Retrouver son sourire après le décès d’un proche semble être impossible. Pour sortir de ces émotions qui vous emprisonnent et vous empêchent d’avancer, il est important, à un moment donné, de lâcher prise, de se ressourcer et de consentir. Voici quelques conseils pour illuminer votre vie après un deuil.

Réorganiser sa vie

La réorganisation pour reprendre goût à la vie débute lorsque vous reconnaissez et acceptez la situation dont vous vivez. Cette acceptation vous est facile à réaliser à condition que vous laissiez libre cours à vos sentiments et vos émotions.

Lorsque vous vous sentez en situation dépressive, sachez qu’il est normal de ressentir une grande douleur, mais il ne faut pas s’attarder à cette tristesse puisqu’il faut continuer à vivre. Si ce n’est pas un chagrin  passager, le mieux est de consulter un professionnel en deuil.

Si choisir l’entreprise de pompes funèbres est important pour le bon déroulement des obsèques, choisir un bon thérapeute pour mieux vivre le deuil est également primordial. Il vous permet de retrouver le sourire et de vivre à nouveau votre vie.

La phase de réorganisation englobe celle de la reconstruction, une étape importante, mais pas toujours facile à affronter.

Sortir de sa bulle

Il n’est pas facile de confier à une personne votre tristesse et vos angoisses même si c’est un ami proche. Rencontrer des personnes qui ont la même situation que la vôtre vous permet d’exprimer librement vos émotions et vos sentiments.

De plus, sortir de votre solitude vous permet de faire fleurir votre côté affectif. La présence apportée par votre entourage renforce vos liens et établit une relation pour compléter le vide laissé par le défunt, même si personne ne pourra jamais le remplacer.

C’est grâce à cette méthode que vous pouvez retrouver votre sourire et reprendre le sens de votre vie. Une nouvelle rencontre est également conseillée pour que vous puissiez investir dans une relation saine et prendre soin de vous-même.

N’hésitez pas à apprécier ce que la vie vous offre et à voir le bon côté des choses tout en vous faisant des amies. La disparition d’un être cher dans votre vie doit vous faire prendre conscience que le présent que vous vivez reste toujours un cadeau de valeur inestimable.

Suivre son propre rythme

Retrouver son sourire après le décès d’un proche n’est pas défini sur l’échelle du temps, à chacun son rythme ! Si vous vous sentez prêt à reconstruire votre vie, libre à vous de le faire, mais il ne faut pas bousculer les choses. Suivre des étapes est essentiel pour éviter les rechutes.

Pas à pas, vous pouvez redonner du sens à votre existence tout en réalisant de petits travaux qui vous tiendront occupé. Vous pouvez par exemple préparer des plats que vous pouvez partager avec votre voisin, aller au cinéma ou encore pratiquer des activités sportives.

Il faut savoir que vous ne retrouverez le sourire qu’au moment où vous déciderez de lâcher prise et de vous consacrer à un nouveau projet selon votre rythme et votre habitude.

 

 

Entreprise : quelques conseils pour optimiser votre fiscalité

Tout investisseur ou chef d’entreprise cherche toujours à optimiser sa fiscalité afin de ne pas trop grever le budget et réaliser ainsi le maximum de gains. Les charges fiscales soumises aux entreprises sont certes importantes, mais il existe des astuces pour payer moins d’impôts. Explications.

Déduire les charges courantes

Les entreprises peuvent déduire certaines charges de leurs résultats nets afin d’optimiser leurs situations fiscales. Ce sont entre autres les dépenses afférentes au loyer, à la documentation, aux missions ou aux rémunérations versées au personnel. À noter que les superflues ne sont pas déductibles.

L’administration fiscale a mis en place un barème pour aider le contribuable à choisir la méthode la plus adaptée à son budget et à ses objectifs financiers.

Déduction des charges financières

La déduction des charges se distingue de la fraude grâce à son caractère légal, c’est une des méthodes de défiscalisation les plus employées par les sociétés. Elle consiste à déduire les intérêts des emprunts souscrits auprès d’entreprises liées ou d’acquérir des titres dans une société cible. L’idée est de diminuer le résultat imposable.

Savoir gérer les déficits

On parle de déficits lorsque le montant des charges déductibles est plus important que celui des produits imposables. Une gestion efficiente des déficits permet de diminuer l’impôt sur les sociétés.

Le déficit peut couvrir certaines charges fiscales ou être reporté sur les bénéfices des années suivantes sans limitation de temps. C’est donc aussi un moyen pour payer moins d’impôt sur les sociétés.

Évaluer les dépenses de chaque service

L’évaluation des dépenses des différents services de l’entreprise facilite la lutte contre le gaspillage. Ce travail va servir de support de sensibilisation des salariés.

Cette investigation permet également de déterminer et de réduire les dépenses cachées qui semblent insignifiantes, mais salées lorsqu’elles sont cumulées.

Les crédits impôts

Le crédit impôt tient une importance capitale pour les entreprises et même pour le pays, il permet de soutenir des actions de développement et des secteurs d’activité. Son montant se calcule soit sur la base de la taille de la société soit en fonction du montant des dépenses effectuées par le bénéficiaire.

Les offres de crédits impôts sont multiples avec des mesures diverses. Certaines sont accessibles par toutes les entreprises, même celles qui sont exonérées d’impôts. Un expert en fiscalité est le meilleur interlocuteur pour en avoir les détails.

Solliciter un avocat fiscaliste

La fiscalité est une branche juridique complexe qui traite à la fois du droit public et du droit privé. C’est d’ailleurs la raison pour laquelle les entreprises s’orientent vers les experts en la matière, notamment les avocats fiscalistes.

Ce professionnel gère toutes les démarches fiscales et défend les intérêts économiques et juridiques de l’entreprise. Dès la création de la société, il détermine le régime fiscal le plus adapté au budget et aux objectifs financiers du client.

Beaucoup d’entreprises sont accusées de fraude fiscale parce qu’elles oublient de payer leurs impôts à la date légale. L’avocat fiscaliste fait preuve d’organisation afin de respecter les délais de paiement de ces charges. Il intervient également en cas de contrôle fiscal et met en œuvre ses compétences pour que le Fisc respecte les dispositions en vigueur.

Fort de compétences en droit des affaires, le spécialiste en fiscalité oriente les entrepreneurs dans des choix stratégiques.

 

Assurance emprunteur : une garantie inamovible

L’assurance emprunteur vous permet d’assurer vos paiements de prêt mensuels contre les situations dans lesquelles leur remboursement devient difficile en raison d’une maladie ou de la perte de votre emploi.

Vous devriez envisager la conclusion de ce contrat si vous avez des engagements de prêt, mais que vous n’avez pas suffisamment d’économies pour payer les paiements du prêt en cas de maladie, d’accident ou de perte de votre emploi.

Les principaux avantages

  • Prix raisonnable

Les frais d’assurance s’élèvent à 3% du montant de l’hypothèque mensuelle ou du petit versement. Par exemple, si votre paiement de prêt mensuel est de 100 €, le paiement d’assurance est de 3 €.

  • La conclusion du contrat est facile et pratique

Vous pouvez conclure le contrat sur Internet. Votre contrat d’ assurance emprunteur reste en vigueur aussi longtemps que votre contrat de prêt et expire automatiquement à la résiliation du contrat de prêt ou jusqu’à l’âge de 64 ans.

Quelle couverture est fournie par l’assurance emprunteur?

Maladie grave

Votre prêteur versera des prestations si vous êtes en congé de maladie pendant plus de 30 jours et si vous avez besoin d’un traitement à long terme pour maladie grave ou autre problème de santé. Par exemple, si vous êtes atteint d’une maladie cardiovasculaire.

Accident

En cas d’accident, votre prêteur versera des prestations si vous restez en congé de maladie pendant au moins 30 jours. Par exemple, si vous vous êtes blessé au genou et ne pouvez pas aller travailler pendant 3 mois.

Perte d’emploi

Par exemple, votre prêteur versera des prestations en cas de licenciement, de réduction de la taille d’une entreprise ou de cessation d’activité en cas de perte de votre emploi.

Si vous avez contracté un prêt avec un co-emprunteur, nous recommandons également au co-emprunteur de conclure le contrat d’assurance emprunteur. Même si vous continuez à rembourser le prêt vous-même, votre prêteur versera une indemnité en cas de maladie ou de perte d’emploi du co-emprunteur.

Dommages-intérêts

En cas de perte d’emploi ou d’incapacité de travail, veuillez informer immédiatement votre prêteur. Il vous répondra de l’indemnisation du dommage dans quelques jours suivant la détermination du montant du dommage et la réception des documents requis.

La date de versement de la prestation dépend de la date à laquelle le preneur d’assurance soumettra à la compagnie et la banque tous les documents nécessaires pour prendre la décision d’indemniser le dommage. La décision d’indemniser le dommage est prise après vérification des documents.

Les documents nécessaires au paiement de la prestation doivent être soumis à temps avant le lendemain du remboursement du prêt. En cas de chômage, le preneur d’assurance peut prendre rendez-vous à la Caisse estonienne d’assurance chômage afin de présenter les documents avant la date de paiement du prêt. L’assureur ne transférera pas le montant de la prestation directement au prêteur mais à votre compte bancaire.

Si vous désirez en apprendre plus sur l’assurance emprunteur, il vaut mieux vous tourner vers les conseillers en assurance afin d’être sûr de faire le bon choix. Vous pouvez aussi effectuer quelques recherches sur internet, amis attention à bien vérifier la pertinence de vos sources.

Demander à un professionnel de faire ses photos corporate

Pour augmenter les chances de réussite de votre business, il vous est utile de demander les services d’un photographe professionnel car celui-ci va vous aider à vous démarquer sur les réseaux sociaux et sur le net.

Justement, le fait d’insérer une photo de profil ou une photo de CV prise et traitée par un professionnel est la clé pour montrer votre sérieux et votre professionnalisme à vos visiteurs. De plus, cela va soigner votre réputation et va vous aider à décrocher de bons contrats.

Pour apporter plus d’informations sur les prestations d’un photographe professionnel, vous êtes invités à poursuivre la lecture de cet article.

Les prestations d’un photographe professionnel

Avant de commencer, la première chose que vous devez savoir est qu’il n’y a pas à se déplacer loin pour prendre des photos corporate car la plupart des photographes professionnels sont, de nos jours, disponible en ligne. Vous pouvez par exemple cliquez ici si vous habitez dans le quartier d’affaires de La défense.

Ensuite, ce genre de photographe peut œuvrer pour tout type de corps de métier, que ce soit pour un médecin spécialisé, pour un avocat, pour un consultant ou encore pour un propriétaire de site web ou de travaux indépendants. Sinon, il peut également vous aider à trouver rapidement de l’emploi, à recruter du personnel ou encore à faire des rencontres.

Les avantages de faire appel à un professionnel en photographie

L’objectif de faire appel à un professionnel est d’illustrer une photo de profil avec des éléments décoratifs adéquats et incontournables. En d’autres termes, vous allez bénéficier d’une image de qualité, d’une photo nette, bien éclairée et bien cadrée et aussi d’un résultat parfait.

D’ailleurs, l’idée est de vous créer un rendu final qui va témoigner votre personnalité, votre activité, votre dynamisme, et votre modernité. En bref, le travail d’un pro est parfaitement à la hauteur de vos exigences et dès que les utilisateurs verront votre profil, ils seront tout de suite inciter à y jeter un coup d’œil.

 

Construction: Le rôle de l’assurance décennale vue par Jimmy Parat

Le rôle de l'assurance décennale vue par Jimmy Parat

C’est en 1978 que la loi Spinetta a été instaurée. Elle apporte des garanties au propriétaire d’un ouvrage et au constructeur, ceci quelle que soit la responsabilité des parties. Aussi le constructeur ou l’artisan doit souscrire une assurance décennale à chacun de ses contrats. Jimmy Parat de la société SOYOAS BTP nous en parle.
Continuer la lecture de « Construction: Le rôle de l’assurance décennale vue par Jimmy Parat »